BLEEKER @ Les Etoiles (24/03/17)

Par Céline Brégand le 27 mars 2017
Rédaction : Céline Bregand / Crédit photos : Emma Birski

Pour leur première date à Paris après la sortie de "Erase You", les Canadiens de Bleeker ont choisi la petite salle des Etoiles pour un showcase électrique.


Pour démarrer la soirée, les Londoniens de CORTES offrent une prestation énergique d'une demi-heure. Le chanteur et guitariste Andy, bonnet vissé sur la tête, le bassiste Sam, à l'allure résolument rock avec son perfecto en cuir noir et Marijus à la batterie enchaînent des morceaux rock garage à souhait avec passion. Si les spectateurs sont peu nombreux et peu réceptifs, le trio se donne et offre même des solos. Une première partie prometteuse !


La salle des Etoiles se remplit, impatiente de découvrir pour la première fois les Canadiens en live. BLEEKER débute son set sans ménagement par la poisseuse "Free". Taylor Perkins, le chanteur, n'hésite pas à se jeter à terre et multiplie les mimiques et les sourires à l'adresse d'un public enthousiaste.

 

 

"Getting Out" suit, avec Mike Van Dyk, le bassiste, au chant lui aussi. Taylor communique bien avec son public. Après la ballade "I'm Not Laughing Now", il s'adresse à lui plus longuement, regrettant de ne pouvoir parler français. En guise d'introduction à "Every Time You Call", il explique l'inspiration pour ce morceau : une ex-petite amie qu'il ne porte pas vraiment dans son coeur; et fait chanter l'assemblée qui s'époumone à lancer une série de "oh yeah". Avant d'interpréter le tube d'une efficacité redoutable, "Highway", numéro un sur OÜI FM, Taylor confie qu'ils ne s'attendaient pas à tant de succès ici en France. Il faut dire que les trois garçons ont enchaîné les journées promo pendant cette semaine à Paris et ont reçu les éloges de la presse spécialisée.

 

 

Chaque morceau prend de la puissance en live, avec des musiciens appliqués mais spontanés et sans prétention. Le batteur Chris Dimas est venu s'ajouter à la formation et même si on ne le voit pas très bien dans la pénombre du fond de la scène, ses coups de baguettes ne passent pas inaperçus. Cole Perkins est lui aussi un peu en retrait mais envoie des riffs accrocheurs et échange des moments de complicité avec son frère, Taylor.

 

 

L'assemblée a même droit à quatre morceaux ("Last Cigarette", "Go Home", "Sleep" et "Alright By Me") issus de "Four", le dernier album de Bleeker Ridge, lorsque les frères Steinke faisaient encore partie de l'équation. "Where's Your Money?", qui fonctionnait déjà très bien sur l'album, électrise Les Etoiles avant le rappel. "Radio Radio", cover de la chanson d'Elvis Costello, vient conclure ce set sur une note joyeuse. Seul regret : un set un peu court, une heure seulement, passée beaucoup trop vite.

 

 

 

Bleeker offre une performance convaincante et donne l'image d'un groupe de rock doué pour faire pleinement vivre ses morceaux, aussi efficaces en live qu'en studio. Un trio, de plus, sympathique, qui communique bien avec son public. Bleeker s'impose comme LE groupe rock canadien à suivre de près !   


Setlist :


Free
Still Got Love
Getting Out
Alright By Me
Erase You
Go Home
Last Cigarette
I'm Not Laughing Now
Sleep
Every Time You Call
Highway
Where's Your Money?
----
Radio Radio

Les photos du concert

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales. En savoir plus. OK