AVATAR @ Le Trianon (14/03/18)

Par Kilien Messai le 19 mars 2018
Rédaction : Kilien Messai / Crédit photos : Olivier Gestin

Après la sortie de l'excellent "Avatar Country", les Suédois d'Avatar sont de passage à Paris pour présenter au monde son nouveau roi. A cette occasion, les musiciens sont accompagnés de Old Kerry McKee et de Hellzapoppin, pour un show plus que royal.


C'est OLD KERRY MCKEE qui foule les planches du Trianon en premier, l'homme est seul sur scène et aborde une dégaine de cow-boy. Accompagné par lui même, il s'occupe aussi bien des percussions que de la guitare et des chants. Côté ambiance, le public semble apprécier mais sans plus. Pourtant, la musique proposé est de grande qualité, un blues des années 50, une guitare jouée avec un bottleneck. Le tout est très appréciable. De plus, la voix de Old Kerry McKee se prête parfaitement à ce genre de musique. L'artiste n'a que vingt minutes devant lui, peut-être un peu court le show, bien qu'un peu calme pour un concert dont la tête d'affiche propose du metal, mais suffisant à satisfaire l'audience qui applaudit Old Kerry McKee à sa sortie de scène.

 

 

C'est au tour de HELLZAPOPPIN de faire son entrée. Et là surprise… Il ne s'agit pas d'un groupe. Aucun ne joue d'un instrument, personne ne chante. Il s'agit en quelques sortes de "bêtes de foires" car le spectacle proposé peut-être très perturbant. L'un des numéros qui marque le plus consiste à ce que l'un des membres de la troupe tienne une tronçonneuse dans sa bouche à l'aide d'une petite dalle en plastique, qu'il mette la tronçonneuse en route et la fasse tenir en équilibre au dessus de sa tête, toujours à l'aide de ses dents. Mais, ce spectacle a l'avantage de tenir le public en haleine et de le faire réagir. Lorsqu'un numéro commence et que le performeur demande si l'assemblée veut le voir rater et mourir, tout le monde répond oui à l'unisson. Il y a aussi des numéros d'avaleur de sabre, ou de marcheur sur du verre pilé. Des numéros plus déjantés les uns que les autres. On en redemande mais le show prend fin et les "artistes" quittent la scène pour laisser place au headliner : Avatar !

 

 

Mais l'entracte possède une particularité : il s'agit de la radio officiel d'Avatar Country ! Chaque musique a un rapport avec le roi. D'ailleurs, celui ci fait passer plusieurs messages à ses sujets entre les morceaux. On remarque également que même le staff du Trianon est habillé en sujet de sa majesté. Une grande bannière finit par descendre avec le logo d'Avatar, la radio s'arrête.


Une bannière remplace la première et cette fois-ci ce sont les paroles de "Glory To Our King" qui sont affichés pour permettre aux sujets d'Avatar Country de chanter à la gloire du roi ! Puis moment de silence, des sirènes commencent à retentir, on entend quelque chose s'élever, c'est le roi, hissé depuis son trône au dessus de la scène. Une fois en place, "Legend Of The King" débute et le Trianon est d'entrée de jeu au top de sa forme ! Tout le monde chante, crie et saute, au point de faire bouger le plancher de la salle et de déstabiliser les consoles des ingénieurs sons (eux aussi habillés à l'image de sujet du roi). Dès la fin de la première chanson, le roi rejoint les autres membres sur le devant de la scène. Alors que cette tournée doit promouvoir le roi, AVATAR se permet tout de même de jouer d'anciens titres comme "Paint Me Red", l'excellent "Smells Like A Freakshow" ou encore le très connu "The Eagle Has Landed".

 


Le chanteur Johannes Eckerström fait d'ailleurs la surprise de porter sa "tenue de cirque" pour "Bloody Angel", tenue qu'il changera plusieurs fois passant de "l'officiel" à un masque puis à une tenue blanche, que tous les autres membres portent avec lui, à l'exception du roi qui lui en porte une dorée. La performance, quant à elle, est phénoménale, tous les musiciens sont performants et aucun n'est laissé de côté, le roi partage ses solos et la complicité des membres se ressent sur scène. Les instruments sont maitrisés et les morceaux choisis font tous réagir l'auditoire. Seul petit bémol : la voix de Johannes qui sur la fin du set montre quelques signes de faiblesse dans les aigues, mais rien de bien grave. La trouoe décide de ne pas faire de rappel et termine le show sur "Hail The Apocalypse" après un discours du frontman qui aura fait trembler la salle.

 

 

Avatar nous a délivré ce soir une performance hors du commun, de véritables bêtes de scène, accompagnés de bêtes de foire en la compagnie de Hellzapoppin et un Old Kerry McKee tout aussi appréciable. Les Suédois savent manier l'art du spectacle en plus d'une musique de grande qualité. On en ressort heureux et on en redemande ! A noter qu'Avatar sera de passage le 16 juin au Download Festival France.


Setlist :


Glory To Our King
Legend Of The King
Let It Burn
Paint Me Red
King's Harvest
Bloody Angel
For The Swarm
The King Wants You
Puppet Show
Tower
The Eagle Has Landed
War Song
Raven Wine
Reload
Smells Like A Freakshow
A Statue Of The King
The King Welcomes You To Avatar Country
Hail The Apocalypse

Les photos du concert

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales. En savoir plus. OK