A DAY TO REMEMBER @ Le Trianon (12/02/17)

Par Célia T. le 15 février 2017
Rédaction : Célia T. / Crédit photos : Romain Harel

Après cinq longues années loin des scènes parisiennes, les Américains d'A Day To Remember font leur retour dans la capitale et ils emmènent dans leurs valises Neck Deep et Moose Blood. Que du beau monde !


19h tapantes et MOOSE BLOOD fait son entrée sur le plancher d'un Trianon déjà bien rempli pour débuter cette soirée. Véritable révélation de la scène emo britannique, la formation est à la hauteur de sa réputation. Bien qu'un peu passif sur scène, Eddy Brewerton (chant) nous convainc par son interprétation tantôt à fleur de peau tantôt déterminée qui rend Moose Blood si spécial pour les nombreux fans présents qui se ne manquent pas de se manifester lors de la prestation. On ne manque pas de lire la joie sur le visage du quatuor lorsque la salle reprend le désormais classique "Bukowski" mais aussi "Knuckles" et "Boston".

 

 

Le générique de l'excellente série "Stranger Things" résonne dans le Trianon alors que NECK DEEP fait son entrée en scène. Ces derniers entament leur set avec "Gold Steps" et l'enthousiasme de l'audience se fait immédiatement ressentir. Dans le pit ça se bagarre enfin dans la bonne humeur. Le groupe, tout sourire, ne cache pas sa joie lorsque les nombreux fans présents reprennent en chœur chaque titre du set. Mention spéciale à "December" qui n'est pas jouée en version acoustique ce soir, sûrement un choix stratégique pour un set de première partie. L'énergie communicative des pop punkers nous donne l'impression d'être devant une formation en tête d'affiche. Neck Deep a trouvé son rythme de croisière et son public lui rend bien. Le dernier morceau de la soirée pour les Anglais sera "Can't Kick Up The Roots" sur lequel on s'échauffe les cordes vocales une ultime fois !

 

 

20h35, l'heure de retrouver A DAY TO REMEMBER ! Les lumières s'éteignent à nouveau et c'est avec "Mr. Highway's Thinking About The End" que les hostilités commencent. Quoi de mieux qu'un bon gros wall of death suivi d'un lourd breakdown pour s'ouvrir l'appétit ? Et autant dire que ce soir ADTR a de quoi nous sustenter ! Quelle claque lorsque Jeremy McKinnon (chant) tend son micro au Trianon qui d'une unique voix scande "disrespect your surroundings!" avant que la fosse ne se transforme en un joyeux chaos. Pas de répit pour nous, on enchaine avec "Paranoia" et "2nd Sucks" pour un peu plus de bagarre. La discographie des Américains est une collection de pépites et cette setlist le reflète bien. À chaque titre, la salle exulte, on retrouve les incontournables "I'm Made Of Wax, Larry, What Are You Made Of?", "Homesick", "It’s Complicated" ou encore "Have Faith In Me" qui ont marqués l'adolescence de toute une génération, "Fast Forward To 2012" pour un retour aux sources, le tout mêlé aux tubes du dernier opus, "Exposed", "Justified", "Bad Vibrations" ou encore "Naivety." On se régale sur l'incontournable "All I Want" dont les paroles n'ont de secret pour personne ce soir.

 

 

 

Sur scène, l'énergie de Joshua Woodard, Kevin Skaff et Neil Westfall est tout aussi palpable que celle de Jeremy. Le quintette communique avec ses fans et ne manque pas une occasion d'interagir avec ces derniers. On apprécie la mise en scène qui surélève Alex Shelnutt histoire qu'il ne disparaisse pas derrière son kit au fond de la scène ! C'est sur "The Plot To Bomb The Panhandle" que les Américains s'éclipsent pour le rappel. Le temps de reprendre notre souffle et Jeremy accompagné de Kevin pour nous jouer la ballade "If It Means A Lot To You" avant d'être rejoint par le reste des musiciens, le tout face à un Trianon qui reprend sans se faire prier les "la la la" emblématiques. Le frontman introduit "All Signs Point To Lauderdale" et une nouvelle fois A Day To Remember fait mouche ! Ultime bagarre pour nous ce soir lorsque "The Downfall Of Us All" est repris en choeur. Encore une fois, gros wall of death suivi de sing along sur lequel on abandonne nos cordes vocales sans regret !

 

 

 

 

Une soirée à l'affiche éclectique dont l'efficacité est incontestable et A Day To Remember, gonflé à bloc, qui a retourné le Trianon avec une main de maître à grand renfort de jets de CO2 et confettis. Prochain défi : en faire autant au Hellfest Open Air Festival en juin !


Setlist :


Mr. Highway's Thinking About The End
Paranoia
2nd Sucks
Right Back At It Again
I'm Made Of Wax, Larry, What Are You Made Of?
It's Complicated
Fast Forward To 2012
We Got This
Bad Vibrations
Exposed
Have Faith In Me
Justified
Homesick
Naivety
All I Want
The Plot To Bomb The Panhandle
----
If It Means A Lot To You
All Signs Point To Lauderdale
The Downfall Of Us All

Les photos du concert

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales. En savoir plus. OK