NewsSlideshow

Deftones célèbre les vingt ans de “White Pony” !

Le 20 juin 2000, Deftones sortait “White Pony” sur Maverick Records. Un album culte, qui a marqué toute une génération. Vingt ans plus tard, Chino Moreno, Frank Delgado et Abe Cunningham organisaient une conférence de presse pour revenir sur l’enregistrement de l’album et annoncer le programme des réjouissances pour célébrer cet anniversaire.

Une listening party

Il faudra se coucher tard ou se lever tôt pour assister à la listening party de “White Pony”. Le groupe donne rendez-vous à ses fans sur sa chaîne YouTube, lundi 22 juin à 3h du matin !

 Aucun concert anniversaire n’est prévu à ce jour.

Une réédition à la fin de l’année

Deftones prévoit également une réédition alternative de “White Pony”. L’album sortira sous le nom de “Black Stallion”, il comprendra des remix de tous les morceaux originaux. Dj Shadow sera aux manettes pour une partie des remix, d’autres producteurs viendront apporter leur patte.

Le choix de DJ Shadow ne date pas d’hier : “Nous discutions de “White Pony” avant même sa sortie […] et nous nous sommes tout de suite dit : “Ça va être tellement bon, on va demander à Shadow de le remixer, et on va appeler ça “Black Stallion”. Je crois qu’une fois on le lui a demandé. Il jouait en ville et j’ouvrais pour lui en tant que DJ. Chino et moi l’avons coincé pour lui proposer le projet.”

La date de sortie n’est pas encore connue, mais le disque est attendu pour la fin de l’année.

Des anecdotes nostalgiques

La conférence de presse a permis au groupe de partager quelques histoires autour de la naissance de l’album. Chino a parlé de l’influence de Maynard James Keenan (Tool), qui passait souvent pendant les sessions d’enregistrement de “White Pony”. “Je ne veux pas dire qu’il était comme un producteur exécutif ou quoi que ce soit”, dit Chino. “Mais il était dans la pièce avec nous et il intervenait”. Le titre “Passenger” viendrait d’une arrestation pour excès de vitesse, survenu lorsqu’il conduisait Maynard de Sacramento à San Francisco pour un concert.

Chino raconte également que Maynard avait apporté des bols tibétains au studio pour tester de nouveaux sons. Pendant ce temps, dans la pièce d’à côté, Foo Fighters organisait des auditions pour recruter un nouveau guitariste. “J’ai vu une centaine de personnes auditionner pour les Foo Fighters, et nous, nous étions dans le studio à côté avec Maynard qui utilisait des bouteilles de champagnes avec ces bols en verre tibétains qui faisaient “Whoooo, whooo”. C’était génial!”

“White Pony” a été enregistré aux studios Larrabee, dans lesquels se sont précédés des artistes comme Stevie Wonder ou Prince. Le lieu a spécifiquement permis au groupe d’explorer l’espace, de permettre aux sons de résonner et de s’affranchir de sensations d’oppression comme ça avait été le cas sur “Adrenaline” (1995) ou “Around The Fur” (1997). “À ce moment-là, nous avions un peu d’expérience en studio et nous nous sentions un peu plus libres”, explique Abe. “Tu entres et l’histoire de ces pièces tu veux te frotter le coude pour récupérer un peu du mojo contenu par les murs”

Un neuvième album en 2020

Le groupe ne se contente pas de se plonger dans son passé. Un neuvième album est prêt, il devrait sortir en septembre. Une actualité bien chargée !

Ecrire un commentaire

Marion Dupont
Engagée dans la lutte contre le changement climatique le jour, passionnée de Rock et de Metal le soir !