NewsSlideshow

CHVRCHES : nouveau titre disponible !

CHVRCHES revient avec “He Said She Said” !


Dans un communiqué, la chanteuse du trio écossais synthpop Lauren Mayberry a déclaré que ce premier morceau en deux ans était né de la réflexion qu’elle a menée pendant la période d’isolement due au coronavirus et de “l’examen d’expériences que j’avais auparavant occultées ou profondément enfouies.”

Elle a ajouté : “J’ai l’impression d’avoir passé une grande partie de ma vie (personnellement et professionnellement) à jouer le rôle d’équilibriste inconfortable que l’on attend des femmes et cela devient de plus en plus déroutant et épuisant à mesure que je vieillis”.

“Réussissez, mais seulement de la manière dont nous voulons que vous le fassiez. Défendez vos intérêts, mais pas au point de voler la vedette aux hommes. Soyez séduisante, mais seulement pour le bénéfice des hommes, et surtout ne soyez pas vaniteuse. Efforcez-vous d’être la fille triste et sexy, mais ne soyez pas triste au point de gêner qui que ce soit. Soyez intelligente mais pas assez pour demander plus que ce que l’on vous donne.”

A propos de “He Said She Said”, Mayberry continue : “”He Said She Said” est ma façon de faire le point sur les choses que j’ai acceptées et que je sais que je n’aurais pas dû. Des choses dont je prétendais qu’elles ne me faisaient pas de mal. C’est la première chanson que nous avons écrite lorsque nous avons repris, et la première ligne (“He said, you bore me to death”) a été le premier texte qui est sorti.

“Tous les couplets sont des versions ironiques ou paraphrasées de choses qui m’ont été dites par des hommes dans ma vie. Être une femme, c’est putain d’épuisant et c’était mieux de le crier dans une chanson pop que de le crier dans le vide. Après l’année qui vient de s’écouler, je pense que nous pouvons toutes comprendre que nous avons l’impression de perdre la tête.”

Ce titre fait suite au dernier album “Love Is Dead” (2018). Depuis, le groupe avait sorti deux singles – “Here With Me” (2019), sa collaboration avec Marshmello (dont notre chronique radio s’écoute toujours à partir de 43,49 ici), et “Death Stranding”, extrait de la bande originale du jeu vidéo “Death Stranding: Timefall”.

Ecrire un commentaire

Anthony Bé
Fondateur - Rédacteur en chef du webzine RockUrLife