NewsSlideshow

Ambition Live Again : le concert-test parisien est officiellement annoncé !

“Ambition Live Again” aura lieu le 29 mai à l’Accor Arena avec à l’affiche, Indochine !

Cette fois-ci c’est la bonne : initialement prévu en avril, le retour de la musique live dans la capitale se tiendra finalement dans exactement dix-sept jours. Le compte à rebours est lancé ! L’initiative du Prodiss (syndicat national du spectacle musical et de variété), de l’AP-HP (Assistance Publique – Hôpitaux de Paris) a été confirmée par le gouvernement et verra le jour le samedi 29 mai à l’Accor Arena de Paris. Pour s’inscrire et pour avoir toutes les infos, rendez-vous sur www.ambitionliveagain.org.

Ce show expérimental inédit en Europe repose sur l’étude scientifique SPRING promue par l’AP-HP, dont le but est d’évaluer les risques de transmission du virus SARS-CoV-2, responsable de la COVID-19, lors d’un concert.

Cet essai clinique consiste à comparer le risque de contamination entre 7500 personnes divisées en deux groupes de personnes “randomisées” (réparties de manière aléatoire) : un groupe “expérimental” de 5000 personnes, debout et masquées, non distanciées, assistera au concert dans une salle fermée et un groupe “contrôle” de 2500 personnes n’assistera pas au concert.

Pour être éligibles, les participants devront respecter quelques critères de sélection : avoir entre 18 et 45 ans, résider en Ile-de-France et n’avoir eu aucun symptôme du COVID et ne pas avoir été en contact avec des personnes atteintes du COVID depuis deux semaines ni avoir de facteur de risque de forme grave, ni vivre sous le même toit qu’une personne porteuse de ces facteurs.

Un test obligatoire est prévu trois jours avant l’événement pour l’ensemble des spectateurs, tandis qu’un auto-prélèvement salivaire devra être envoyé une semaine après le concert.

L’objectif de cette étude est d’évaluer un protocole sanitaire spécifique pour la reprise des concerts et des festivals en configuration debout, sans pouvoir respecter une distanciation physique.

L’hypothèse principale est qu’un test de dépistage négatif au SARS-CoV-2 en amont du concert permet de limiter considérablement le risque de générer des foyers infectieux de transmission.

Promue et coordonnée par l’AP-HP, cette recherche produira des mesures scientifiques fiables dont les résultats seront connus fin juin et suivis d’une publication scientifique.

Le tout permettra d’alimenter les protocoles sanitaires adaptés aux configurations debout, afin que les manifestations culturelles ne génèrent pas de surexposition au risque de contamination à la COVID-19. Mais surtout, permettre la reprise du live dès la rentrée de septembre.

Ecrire un commentaire

Anthony Bé
Fondateur - Rédacteur en chef du webzine RockUrLife