InterviewsSlideshow

BLACK STONE CHERRY (08/09/20)

English version

Black Stone Cherry est de retour avec “The Human Condition”, un album achevé quelques jours à peine avant le confinement lié à la COVID-19. Le bassiste Jon Lawhon s’entretient avec RockUrLife sur le contexte entourant la sortie du disque et la pertinence des paroles.

Vous avez enregistré “The Human Condition” chez vous juste avant le confinement. Dans quel état d’esprit étiez-vous ?

Jon Lawhon (basse) : Nous étions dans mon studio en février et nous avons terminé en mars. Nous n’étions que six dans le studio. Nous sentions le monde autour de nous devenir de plus en plus sombre et je pense que tout ce que nous ressentions à l’époque est sur ce disque.

Penses-tu que cette expérience vous a rapproché ? Votre amitié semble être au cœur de votre musique.

Jon : Black Stone Cherry est une histoire de famille. Nous jouons avec les mêmes membres depuis le tout début. Nous nous sommes rencontrés à l’adolescence et avons toujours été amis avant d’être membres d’un même groupe. Nos vies ont suivi leur cours, nous avons changé mais notre relation en tant qu’amis est restée plus forte que jamais. J’adore être à la maison et passer du temps avec ma famille, mais la route me manque. Nous vivons pour jouer sur scène. Nous sommes généralement sur la route.

© Mike Rodway
© Mike Rodway

Avec des chansons comme “Live This Way” et “Push Down & Turn”, vous avez vraiment réussi à mélanger du heavy et du groove avec un sentiment d’urgence qui semble nouveau pour le groupe. Es-tu d’accord avec cela ?

Jon : L’album a été enregistré avant le confinement et toute cette merde. Quand nous l’avons écrit, nous pouvions déjà ressentir un changement dans l’équilibre du monde. Il y avait un sentiment d’urgence que nous devions transmettre à travers notre musique. “Live This Way” est clairement la chanson qui se démarque le plus. C’est effrayant de voir que tout ce dont nous avons parlé dans l’album est devenu réalité quelques semaines après la fin de l’enregistrement. “Family Tree” (2018) est presque entièrement consacré au rock classique. Avec ce disque, nous voulions ramener une énergie plus lourde. Tout est sorti naturellement mais le choix de faire un album plus heavy était un choix conscient.

Chris a dit quelques mots sur “Push Down & Turn”, pour préciser que cela parle de dépression et de santé mentale. Peux-tu nous en dire un peu plus sur les paroles ?

Jon : Les paroles sont très personnelles pour Chris. C’est comme une thérapie et je suis très fier de lui d’être capable d’écrire à cœur ouvert. Chris souffre de dépression et d’anxiété sévère et il est sous traitement. Il voulait en parler ouvertement. Quand Chris couche des paroles pour un morceau, cela devient quelque chose que chaque personne reçoit d’une manière différente. Si cela peut aider quelqu’un à faire face à des problèmes similaires, c’est formidable. Je crois vraiment que la musique est une thérapie et peut aider les gens. Chaque chanson de cet album raconte une histoire, des expériences, que nous traversons tous, nos vies, nos luttes, tout tourne autour de nous.

“The Chain” se démarque particulièrement dans l’album. Les solos sont assez différents de ce à quoi nous sommes habitués avec vous. Il accroche l’oreille. Que penses-tu du morceau ?

Jon : Je suis d’accord avec toi. “The Chain” fait partie des nouvelles chansons. Nous nous sommes sentis assez inspirés et le titre et ses expérimentations sont sortis si naturellement. Certaines personnes pensaient que la chanson était une reprise, mais c’est juste une nouvelle production made in Black Stone Cherry.

Vous avez changé votre façon d’enregistrer votre musique. Qu’est-ce qui vous a donné envie d’expérimenter et dans quelle mesure êtes-vous satisfait du résultat ?

Jon : Nous avions l’habitude d’enregistrer notre album en conditions live. Mais cette fois, nous voulions utiliser pleinement notre équipement pour le rendre plus puissant. Nous avons travaillé sur plusieurs pistes pour mettre en valeur chaque détail. Le disque est plus lourd, et nous voulions augmenter ce sentiment de puissance. C’est une nouvelle façon de travailler pour nous et je suis très content de ce son.

© Mike Rodway
© Mike Rodway

On doit admettre qu’on n’est pas fan de votre dernier album de reprises de blues, mais on a vraiment aimé “Don’t Bring Me Down”. On a aimé le groove et la façon dont vous l’avez gardé simple tout en le rendant moderne et rock.

Jon : Pour être honnête, ce que nous avons fait avec “Black To Blues” a très bien fonctionné avec les charts. Nous avons atteint la première place du Billboard américain, ce qui nous a surpris. Nous avons repris les chansons pour plaire à nos fans et sommes heureux du succès obtenu. Ce que nous n’avons pas vraiment fait avec “Black To Blues”, c’est de mettre un timbre Black Stone Cherry sur chaque chanson. Avec “Don’t Bring Me Down”, nous l’avons fait d’une manière très Black Stone Cherry. Bien sûr, nous ne pouvions pas toucher le refrain, sinon ce ne serait pas la même chanson, mais nous avons ajouté du rock et des vibrations plus lourdes. Nous sommes tous de grands fans de Jeff Lynne, qu’il soit avec ELO, The Travelling Wilburys ou son solo. C’est juste l’un des plus grands. Nous avons pris tellement de plaisir à reprendre la chanson, je suis heureux que tu aimes le résultat.

© Mike Rodway

Vous êtes actuellement dans l’incapacité de promouvoir ce nouvel album sur scène, comment gérez-vous la situation actuelle ? Cela vous fait-il réfléchir à d’autres moyens de dialoguer avec votre public ?

Jon : C’est vraiment difficile de promouvoir un disque sans tourner. Nous faisons de la musique pour la jouer en live. C’est la raison pour laquelle nous existons en tant que groupe. Ne pas jouer est un cauchemar et j’espère que nous reviendrons sur scène très bientôt. Lorsque la situation empirait, nous nous sommes demandé : “que faisons-nous ?”. Nous avons pensé à retarder la sortie, mais nous pensions que les gens avaient besoin de musique dans leur vie pour les aider à traverser la situation. Nous avons donc décidé de respecter le calendrier. Et nous réfléchissons à d’autres moyens de créer de l’expérience pour notre public et nos fans. Nous avons quelques idées et vous en entendrez parler très bientôt, mais je ne peux pas en parler pour le moment.

Enfin, puisque nous sommes “RockUrLife”, qu’est-ce qui rock ta life Jon ?

Jon : Mes enfants et le fait d’être dans un groupe.

© Mike Rodway

Site web : blackstonecherry.com

Ecrire un commentaire

Marion Dupont
Engagée dans la lutte contre le changement climatique le jour, passionnée de Rock et de Metal le soir !