DECAPITATED (21/06/17)

Par Marine Yoro le 28 juillet 2017
Rédaction : Marine Yoro

Il y a quelques semaines, RockUrLife a eu le plaisir de s'entretenir avec Waclaw "Vogg" Kieltyka, guitariste de Decapitated. Il nous en appris un peu plus sur "Anticult" le nouvel opus des Polonais, disponible depuis le 7 juillet 2017.

"Anticult" sort dans deux semaines. Quel est ton état d'esprit en ce moment ?

Vogg (guitare) : Je suis tout excité à l'idée de sortir un autre album, comme d'habitude. Savoir que des gens attendent notre album est un sentiment incroyable. On a déjà eu pas mal de commentaires sur les deux premières chansons que nous avons sorties "Earth Scar" et "Never". Nous avons constaté qu'il y avait de très bonnes réactions. J'en suis ravi. Je n'ai plus du tout de stress à propos du nouvel album. Tout se déroule à merveille.

Peux-tu nous parler du processus d'écriture et d'enregistrement ?

Vogg : L'écriture nous a pris à peu près un an. Je travaillais surtout seul, en fait j'avais pas mal d'idées que je mettais en commun avec celles de Michal Lysejko (batterie). Il m'a beaucoup aidé pour les arrangements des chansons. Après qu'on ait eu les huit chansons de prêtes, on a travaillé sur les arrangements à la basse en studio. Et avant le studio, nous nous sommes occupés des parties vocales. Donc on était 100% prêt avant de rentrer en studio. Bien sûr, on avait encore pas mal de choses à faire en studio comme les solo de guitare, par exemple. On a déjà enregistré la batterie, ce qui nous a pris entre huit et neuf jours. Ensuite, nous avons changé de studio pour enregistrer le chant, la basse et la guitare. Puis, nous avons envoyé nos démos en Suède à Daniel Bergdstrand (Meshuggah, Behemoth) qui nous a mixé tout cela. En gros, c'est comme ça que cela s'est passé. Je pourrais en dire tellement plus mais nous aurions besoin de plus de temps.

Très bien. Alors, peux-tu nous confier un secret sur "Anticult" ou nous avouer quelque chose que nous n'aurions jamais deviné ?

Vogg : Question intéressante ! En réalité, je ne saurais dire s'il y a un secret que nous essayons de cacher dans nos chansons. Notre idée principale était de faire un bon album d'extrême metal avec des chansons différentes, avec une production incroyable. On ne voulait pas que l'album soit trop long. L'album dure environ quarante minutes, ce qui représente le temps parfait pour délivrer les idées principales que nous avions en tête. Je suis très fier de cet album. Le secret serait ...(réfléchit)... qu'il n'y a pas de secret. Il n'y a que la vérité qui émane de "Anticult". On a vraiment suivi notre propre style. On peut très clairement reconnaitre que ce sont nos chansons.

C'est votre septième album. Où trouvez-vous l'inspiration ?

Vogg : C'est une question difficile. L'inspiration est partout autour de nous, et pas seulement dans la musique. La vie elle-même est inspirante. Je suis très inspiré par ma famille, par mes enfants. Ils me mettent de bonne humeur et me font sentir bien pour composer. Ils me motivent à faire de la musique puissante et extrême. Je ne sais pas ce qui m'inspirerait en ce moment. Des groupes tels que Gojira peuvent beaucoup m'inspirer également. Il y a énormément de groupes - metal et non metal - que j'écoute chaque jour. Tout ce que j'écoute peut m'inspirer en fait. J'ai l'impression que tout peut me donner de l'inspiration, même le petit déjeuner ou le café pourraient m'inspirer. (rires)

Travailles-tu toujours avec Lux Occulta ?

Vogg : Oh oui, toujours ! Mais le groupe est en pause en ce moment. C'est le genre de groupe, où lorsque l'on trouve que c'est le bon moment, on va s'appeler et décider de peut-être revenir avec de nouveaux morceaux. On a sorti notre dernier album il y a trois ans, il me semble, appelé "Kolysanki". Ce n'était pas un album metal, mais plus alternatif mélangé avec de la folk et plusieurs différents styles. C'était très intéressant d'ailleurs. Mais nous n'avons pas fait de concerts depuis plusieurs années et je ne sais pas si nous allons continuer ce groupe. On verra, on ne sait jamais.

Vous avez dit pendant votre set au Hellfest que Decapitated fêtait ses vingt ans. Joyeux anniversaire ! Avez-vous prévu de faire quelque chose de spécial à cette occasion ?

Vogg : Nous essayons de changer notre setlist avec des morceaux plus anciens. Nous essayons de faire plaisir aux anciens fans, c'est pour cela que nous jouons encore des chansons comme "Day 69", ou "Post Organic" et d'autres chansons plus anciennes. Certains n'aiment pas notre nouveau style et notre dernier album, et évidemment je peux comprendre. Du coup pour satisfaire tous les fans de Decapitated nous aimons jouer des chansons anciennes mais aussi des morceaux de "Blood Mantra".

Si tu rencontrais quelqu'un qui n'avait jamais entendu parler de Decapitated et que tu devais lui recommander une chanson de votre discographie pour résumer l'univers du groupe, laquelle choisirais-tu ?

Vogg : J'aurais plusieurs chansons à recommander. Cela dépend du mec, s'il porte un T-shirt Cannibal Corpse, je lui suggèrerais d'écouter une chanson de "The Negation" ou "Winds Of Creation". Mais s'il a un T-shirt Meshuggah ou Pantera ou Fear Factory, je lui dirais plus d'écouter "Blood Mantra" ou "Organic Hallucinosis". Je ne sais pas trop, je pense que "Organic Hallucinosis" est l'album de césure entre l'ancien style de Decapitated et le nouveau. Donc je dirais sûrement "Post Organic".

Si tu avais le choix de collaborer avec un artiste d'un univers totalement différent du tien, qui choisirais-tu ?

Vogg : Donc pas metal ?

Non.

Vogg : (réfléchit) Probablement Dead Can Dance. J'aime beaucoup ce groupe. Mais ce n'est pas possible je sais. Enfin si, tout est possible. Oui, en fait je devrais leur écrire un mail "salut, voulez-vous collaborer avec Decapitated ?". (rires)

Quels sont tes meilleurs moments en tournée ?

Vogg : Les meilleurs moments sont toujours avant le concert, quelques minutes avant le show, lorsqu'on attend de pouvoir monter sur scène. Lorsque nous ressentons cette émotion et l'adrénaline, c'est l'un des meilleurs sentiments. Après le concert également, si tu sens que le concert s'est bien déroulé, que tu as pris beaucoup de plaisir et que tu t'es éclaté et le public aussi, c'est un sentiment génial. Et quoi d'autre ? Je ne sais pas ! Parler aux gens et rencontrer de nouvelles personnes. Tous les moments en tournée sont cool. J'adore voyager. Je ne suis jamais lassé de tourner, j'ai toujours des choses à faire, je ne m'ennuie jamais. C'est mon élément naturel. Je me sens bien en tournée.

Donc tu préfères être en tournée que d'être en studio ?

Vogg : Oh oui carrément ! Sans hésitation !

Vous allez tourner aux Etats-Unis à la rentrée, as-tu le sentiment que le public américain est différent de celui en Europe ?

Vogg : Oui bien sûr, c'est un peu différent. La culture est différente, la nourriture aussi, les Américains sont différents. Je ne sais pas comment expliquer cette différence. Par exemple, le public français est très enthousiaste et complètement fou pendant le show, c'est un peu pareil avec les Américains. C'est un très bon public. Les fans sont dingues. J'adore jouer dans tous les pays, même devant des gens qui n'ont aucune réaction. Mais oui, il y a toujours des réactions différentes dans le public, mais la plupart d'entre eux sont fous et aimants. Tous les metalleux sont spéciaux et différents des autres fans.

Pour finir, nous sommes "RockUrLife", qu'est-ce qui rock ta life ?

Vogg : En ce moment ? Mes gosses. Ils rock ma life constamment. Je deviens fou à cause d'eux. C'est trop d'énergie. Mais j'arrive quand même à avoir du temps pour moi.

Site web : decapitatedband.net

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales. En savoir plus. OK