ChroniquesSlideshow

WHILE SHE SLEEPS – SLEEPS SOCIETY

Après un “SO WHAT?” (2019) en demie teinte, plombé notamment par une gestation chaotique (le documentaire illustrant l’enregistrement de l’album en est glaçant de voir le groupe dans une telle souffrance), While She Sleeps revient revigoré. Une tournée couronnée de succès en compagnie de Every Time I Die et un confinement ont permis de recharger les batteries. La bande a également lancé sa propre plateforme de soutien : les fans peuvent soutenir financièrement le groupe tout en se voyant offrir l’opportunité d’intégrer le quotidien de la formation au plus près. Car While She Sleeps ne trouvera son salut que dans une totale dévotion à l’autre.

La lumière pour tous

Le While She Sleeps première mouture était politique. Celui qui est né pendant l’enregistrement de “SO WHAT?” devient plus profond, et nuancé. Le leitmotiv serait : “si ce que tu as à dire peut aider, dis-le”. While She Sleeps a toujours été tourné vers son public et il existe peu de groupes assumant la responsabilité qui est la leur quant à leurs fans. La démarche “SLEEPS SOCIETY” n’est qu’au final que l’aboutissement de leur mentalité. Ainsi, des titres comme “ENLIGHTENMENT(?)”, “YOU ARE ALL YOU NEED” ou “KNOW YOUR WORTH (SOMEBODY)” sonnent comme des adresses des plus directes aux auditeurs. Dans la forme, on retrouve la formule typique While She Sleeps : c’est rapide, cela groove, les leads sont émotionnels et le groupe n’a plus rien à prouver en matière de refrains épiques.

A silent cataclysm

Si la forme ne perturbera pas les fans des Anglais, le fond donne un second souffle à leur carrière. La pierre angulaire de ce nouvel album, de leur nouvelle mentalité réside dans “NERVOUS”. Il est d’ailleurs symbolique que la chanson la plus intime jamais écrite par While She Sleeps soit une collaboration. Clôturant le premier tiers de du disque, le featuring avec Simon Neil (Biffy Clyro) ancre dans le marbre la bienveillance ultime des cinq de Sheffield. Nos angoisses nous paralysent et personne n’est à l’abri de traverser des temps noirs qui nous brisent. Et dans ces moments là, il faut trouver la force de dire quelque chose, de faire quelque chose. Et par cette déclaration, While She Sleeps étreint sa responsabilité en tant que groupe. Lorsque l’on s’adresse à une audience aussi large, si on a le pouvoir d’aider, on se doit de le faire.

Welcome

Bienvenue dans cette communauté qui laisse la place à chacun. Car While She Sleeps y croit depuis le premier jour, ce n’est que tous ensemble que l’on s’en sortira. Bien sûr, il reste encore des bribes d’une rage éternelle : “SYSTEMATIC” fleure bon les années 90 et promet de tout péter sur scène, tandis que cette rage se transforme en énergie positive sur “NO DEFEAT FOR THE BRAVE”, en compagnie de Deryck Whibley (Sum 41). Les Britanniques se permettent même une plage entièrement mélodique avec l’émouvant piano-voix “DIVISION STREET”. Les nostalgiques des premiers émois, bien plus énervés, de While She Sleeps risquent d’être déçus avec ce nouvel album. La maturité dont fait preuve la formation de Sheffield aujourd’hui s’illustre avec les nuances musicales que l’on trouve sur “SLEEPS SOCIETY”. Et parfois, il faut accepter l’évolution musicale d’un groupe, si elle s’accompagne toujours d’une sincérité désarmante.

Informations

Label : Spinefarm Records
Date de sortie : 16/04/2021
Site web : whileshesleeps.com

Notre sélection

  • SYSTEMATIC
  • NERVOUS
  • ENLIGHTENMENT(?)

Note RUL

 4/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire

Nathan Le Solliec
LE MONDE OU RIEN