ChroniquesSlideshow

Warbringer – Weapons Of Tomorrow

Style phare des années 80, le thrash metal a encore de beaux jours devant lui. Tombé en perdition, la jeune garde a repris le flambeau et replacé ce genre à une place qui lui faisait défaut jusque là. Dans le sillage de Municipal Waste ou encore Havok, Warbringer en est un de ses représentants les plus emblématiques. Forts d’une discographie sans concession, les Californiens disposent de tout l’arsenal du groupe en mode rouleau compresseur. Nullement rassasiés, les Américains reviennent avec un sixième album intitulé “Weapons Of Tomorrow”. Ce nouveau disque arrivera t-il à séduire comme les albums précédents ?

Du thrash en veux-tu en voilà !

Les premières minutes de l’écoute renvoient l’auditeur en terrain conquis. Le contact est brutal mais agréable. “Firepower Kills”, avec son rythme effréné typique du thrash, fait sensation d’emblée. Les guitares survoltées sur un tempo diabolique balaie tout sur son passage. La voix de John Kevill est toujours autant remplie de rage et se marie avec perfection aux compositions. “The Black Hand Reaches Out” qui lui emboîte le pas, conforte cette sensation. Le duo Caroll-Becker derrière les six cordes révèle une expertise folle, tant en rythmique que sur les solos frénétiques. L’entrée en matière renvoie aux plus belles heures du thrash. Et la suite de l’écoute ne perd jamais en intensité. Les brûlots idéaux pour le headbanging sont légions dans le tracklisting et raviront les fans.

Une palette qui s’étoffe

Warbringer fait étalage de toute son expertise dans ce “Weapons Of Tomorrow”. Et le quintette ne se contente pas de faire dix fois la même composition. On ressent clairement une envie d’élargir ses horizons et de se faire plaisir différemment. La rage reste toujours le credo des Américains (“Crushed Beneath The Tracks”, “Unraveling “). Mais on se surprend à écouter des morceaux beaucoup plus travaillés lorgnant sur le registre épique. “Defiance Of Fate”, avec ses sept minutes de mélodies, emmène l’auditeur vers des contrées plaisantes. Les parties de guitares sont folles de maîtrises. “Heart Of Darkness” reste dans la même veine avec un coté plus black assumée. Warbringer finit de nous convaincre avec “Notre Dame (King Of Fools)” et ses enchaînements de riffs assassins mais savamment dosés. Les parties acoustiques rajoutées sont du plus bel effet et souligne la polyvalence de la formation.

Une écoute saisissante

“Weapons Of Tomorrow” est un disque qui saura surprendre. Quand on lance un album de thrash, on s’attend généralement à n’avoir que des compositions rentre-dedans, sans réelle diversité. Warbringer réussit le tour de force de sortir de cet écueil et il le fait avec panache. Le registre des Américains a clairement pris du galon et le résultat est détonant. On passe aisément de créations purement typées thrash à des joyaux de mélodies qui font immédiatement effet. Le quintette ne se contente pas de recopier un style mais il tente à sa façon de le réinventer. Rien que pour cela, les félicitations sont de mise !

Informations

Label : Napalm Records
Date de sortie : 24/04/2020
Site web : www.warbringermusic.com

Notre sélection

  • Firepower Kills
  • Defiance Of Fate
  • Heart of Darkness

Note RUL

 4/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire