ChroniquesSlideshow

Violent Soho – Everything Is A-OK

À maintes reprises, et depuis le tout début de sa carrière, Violent Soho est parvenu à garder en vie le grunge et continue de le faire avec son dernier album, “Everything Is A-OK”. Vaguement basé sur l’idée de s’accepter en tant qu’individu et d’accepter son environnement imparfait, le disque des natifs de Brisbane est rythmé par le chant de Luke Boerdam. Son style met en avant l’émotion plutôt que la justesse ou le style. C’est l’émotion derrière eux qui fournit le contexte. Comme un cri d’existentialisme et d’anxiété.

Everything is not A-OK

Le premier titre “Sleep Year” est un parfait exemple de la façon dont le groupe a perfectionné l’art de l’écriture de chansons dans les confins du rock grunge. Rien de compliqué mais c’est efficace. Alors que le morceau commence par un chaos tourbillonnant, contrairement aux albums précédents, “Sleep Year” ne cède jamais vraiment au désordre. Tout est en rage contenue.

Les influences des années 90 ne manquent pas – du refrain de “Pick It Up Again” aux relents grunge de “Smells Like Teen Spirit” sur “Lying On The Floor” . Les influences du Nirvana et des Pixies sont monnaie courante. Mais Violent Soho a puisé dans cet univers pour en livrer sa version 2020. Du nihilisme, de l’espoir un peu vain et de l’optimisme pleurnichard.

OK Boomer

Les refrains de cet album sont percutants, entraînants et écrits comme de véritables petites perles destinées à se fixer dans votre cerveau.

Le morceau paresseux et ensoleillé “Canada” propose des sons de guitares mélodiques avec de jolis échos soutenus. C’est comme baisser les vitres de la voiture pour inhaler l’herbe fraîchement coupée et admirer les marguerites. En cette période de confinement, c’est une véritable bouffée d’air frais. Alors que “Slow Down Sonic” est un autre road trip. Cette fois, ce sont plutôt des couchers de soleil rougeoyants et hantés.

L’album de la maturité ?

Un démarrage acoustique et lent du titre final, du même nom que l’ensemble, donne au groupe la possibilité de démontrer son adaptabilité. La musique est plus tendre, le chant aussi. C’est une fin quelque peu solennelle mais qui correspond bien à tout ce qui a été développé et déroulé pendant la dernière demi-heure.

Ce qui est évident, c’est l’ironie voulue de “Everything Is A-OK”. En fin de compte, l’album est exactement le contraire de ce qu’il nous vend. Non, tout ne va pas bien, loin de là même. Mais l’important c’est ce que vous faites face à cela. Et dans le cas de Violent Soho, pour braver cet existentialisme triste et pathétique, on écrit un disque. Probablement l’un des plus sincères dans sa maladresse optimiste.

Informations

Label : Pure Noise Records
Date de sortie : 03/04/2020
Site web : www.violentsoho.com

Notre sélection

  • Sleep Year
  • Pick It Up Again
  • Lying On The Floor

Note RUL

 3,5/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire

Laura Navarre
J'ai annoncé à mes parents à 16 ans que mon objectif professionnel était de produire la prochaine tournée de U2. Depuis de l'eau a coulé sous les ponts (et U2 fait de la musique relativement passable). Passionnée de musique depuis son plus jeune âge, je me suis écartée du chemin musical parental (Queen & la chanson française), pour rejoindre celui autrement plus sympathique du ROCK.