ChroniquesSlideshow

Tyler Bryant And The Shakedown – Truth And Lies

Le jeune quatuor américain est de retour avec un nouvel album. Deux ans après son album éponyme, vers quel horizon tend Tyler Bryant & The Shakedown ? Entre blues rock et hard rock, il est parfois difficile de décrire son style si particulier. Cependant, au bout du troisième effort studio, les choses semblent se préciser. Ou alors ?

L’hypnotique “Shock & Awe” démarre l’écoute. Illustré au travers d’une intéressante vidéo, le premier titre du disque mène l’auditeur en terrain connu. La distorsion légèrement fuzzée prend davantage de place et l’association entre les quatre gus fonctionnent comme toujours.

“On To The Next”, le premier single, est déjà dans toutes les têtes. Du Shakedown pur jus, rock n’roll à souhait et des riffs et mélodies qu’on reprend aisément.


Du blues, du rock… simplement de la passion ?

Les variations sont multiples. Le groupe ne s’entête pas à répéter une formule gagnante. Les influences vont du blues au rock, au hard rock et autre. Les petites touches d’originalité apparaissent ici et là et marquent vraiment l’écoute.

L’envoûtant “Ride” incite à taper du pied, à hocher de la tête et à se mouvoir avec un certain groove. Et bien qu’on se laisse aller, à festoyer et à prendre du plaisir, les textes, eux, traitent de sujet plutôt sérieux. Ainsi, que ce soit l’anxiété, la confiance en soi, avec “Shape I’m In” et “Panic Button”, la vie et sa complexité au travers de “Ride” et “Out There”, les jeunes semblent plus matures encore. Leurs vies personnelles ont indéniablement un impact sur de pareils textes et cette envie d’aborder de tels sujets.

Néanmoins, cela n’empêche pas l’auditeur de prendre son pied, bien au contraire ! Les refrains sont chantants, les riffs simples et restent si vite en tête. Autant vous dire que d’ici le prochain concert, vous aurez appris l’album par chœur.

Côté son, l’aspect brut est plus que jamais de retour. Mais la collaboration avec Joel Hamilton a bonifiée le rendu final. L’ensemble sonne un peu moins plat que l’album précédent, et le caractère en ressort légèrement bonifié.

TBSD ne serait pas sans des morceaux solennels à l’image de “Judgement Day”. Guitare clean, percussions et bottleneck au programme. La tonalité de Tyler est elle aussi différente. Exit le chant puissant, place à un moment posé. “Trouble” est elle aussi dans la même veine. Au contraire, si vous préférez entrer dans le lard, alors “Drive Me Mad” est faite pour vous ! Un bon hard/heavy des familles, qui a le don d’apporter du piquant l’écoute.

C’est bien là une force des Américains. A chaque début de morceau, il est impossible de prévoir quoique ce soit. Tempo, couleur, style, chant, groove. Chacun des titres constitue une découverte permanente.


Onze titres et deux surprises

Puis deux titres sortent du lot. Le premier est “Out There”. Le rapprochement avec “Ride” est perceptible côté texte. Celui-ci aborde la perte des personnes qui nous sont proches. Musicalement, l’ensemble est très aéré, la guitare et la voix de Tyler ressortent du lot. Divers arrangements accompagnent et habillent le tout, mais c’est un quasi morceau de clôture que nous écoutons là.

Le second titre est réellement le dernier du disque. “Couldn’t See The Fire” est une ballade “qui fait plus de bruit” comme l’indique Tyler. Le ton solennel est une fois de plus au rendez-vous. La progression du titre mène paisiblement à la fin. Bien que surprenant, cette conclusion tombe à pic. Le rythme relativement lent tend à se laisser aller. Tel leur “November Rain” comme le décrit Caleb, la boucle est bouclée.

Qu’en retenir ? Des compositions relativement courtes, en moyenne trois minutes, mais qui vont à l’essentiel. Une facilité déconcertante à nous embarquer au moindre riff, au moindre refrain. Ajoutez à cela une diversité de plus en plus surprenante et vous obtenez un excellent disque. Tyler Bryant & The Shakedown surprend, confirme et compte bien nous en mettre plein la vue !

L’envie de relancer “Truth And Lies” est immanquable. Si cette envie ne vous vient pas, alors vous n’avez guère apprécié l’album, sacrilège !

Informations

Label : Snakefarm Records
Date de sortie : 28/06/2019
Site web : www.tylerbryantandtheshakedown.com

Notre sélection

  • On To The Next
  • Ride
  • Out There

Note RUL

 4,5/5

Ecrire un commentaire