ChroniquesSlideshow

Trust – Fils De Lutte

Il y a des comeback auxquels on ne s’attendait pas (ou plus). Et voici que Trust, en 2018, sort “Dans Le Même Sang”, énième album du retour. Accueillant un nouveau line up autour du noyau dur Bernie-Nono, celui-ci, plutôt bien reçu par la critique, se voulait comme un nouveau départ. “Fils De Lutte” débarque seulement un an après et aurait presque pu s’intituler “Dans La Même Veine”. Presque.

On prend les mêmes…

L’actualité aidant, Trust se veut de nouveau le porte parole du peuple. Depuis les années 80, le patron du hard rock français met en musique les maux de la société. Sauf qu’à force de splitter et se perdre dans certaines créations douteuses (notamment l’infâme “13 A Table”, 2008), beaucoup ont préféré quitter le navire. Comment raviver alors le feu sacré ?

A en croire Bernie Bonvoisin, l’alchimie de la nouvelle formation et de la mise en son apporteraient beaucoup à la renaissance. D’où le fait d’enregistrer live en trois jours, le tout mixé par Monsieur Mike Fraser (AC/DC, Metallica, Aerosmith) comme pour le précédent disque. Et musicalement, on peut clairement dire que ça envoie ! Si Bon Scott était encore de ce monde, nul doute qu’il aurait adoré qu’AC/DC sonne si chaleureusement. L’influence majeure demeure d’ailleurs toujours celle des Australiens mais pas que. Une petite pointe de ZZ Top par ci (“On Va Prendre Cher”) ou d’Iron Maiden par là (le pont final sur “Amer Saheb (Massoud l’Afghan”) le tout saupoudré de chœurs féminins. Si ces derniers sont superbement interprétés, ils confèrent néanmoins à l’ensemble un goût de hard rock trop calibré radio. Un petit rappel de Johnny Hallyday période “Allumer Le Feu” se ferait presque sentir.

Et on continue…

Il est vrai que les premières écoutes de cette cuvée 2019 peuvent être, disons, compliqués. Pour les fans die hard des années 80 et des brûlots contestataires que balançait le groupe à l’époque, le ton et la méthode ont quelque peu changé. Ici, pas de “Monsieur Comédie”, de “Saumur” ou d’hymne à la “Antisocial”. Le verbe haut de Bernie est même difficile à cerner. Alors oui le coffre est toujours là. Oui la plume est toujours acérée (bien que parfois bien maladroite), mais l’interprétation donnerait toutefois l’impression d’être presque récitée. Ceux qui ont assisté aux dernières prestations du groupe ont d’ailleurs pu constater ses lectures, lunettes noires vissées sur le nez. L’image du frontman énervé déversant sa haine laisse alors place au tonton pas content. Ce même tonton qui écrirait “Miss Univers”, mauvais reggae tirant lourdement sur le pouvoir politique en place (n’est pas “Fatal Picard” qui veut).

C’est d’ailleurs là où le bât blesse. Sortir de solides morceaux aux textes forts et se vautrer dans la facilité sur d’autres (“Ce N’est Pas La Corée Du Nord”). Mais au bout de plusieurs écoutes, l’ensemble se tient toutefois à l’équilibre. Il est difficile en effet de résister au groove présent tout du long. La paire Krief/Iso fonctionne à merveille et plaque de jolis soli sur des rythmiques bien carrés. Mention spéciale à “J’ai Cessé De Compter” qui se veut en être une belle démonstration. La section rythmique bénéficie quant à elle, d’un son bien rond, fait pour exploser les basses de toute bonne enceinte.

Il semble que la mouture actuelle du quintette prenne vraiment plaisir à jouer ensemble et cela s’entend. Certains titres sont clairement dispensables mais la saga entamée en 2018 continue de s’écrire. Attention de ne pas trop prendre la confiance pour le prochain.

Informations

Label : Verycords
Date de sortie : 27/09/2019
Site web : www.facebook.com/trustofficiel

Notre sélection

  • Portez Vos Croix
  • J’ai Cessé De Compter
  • On Va Prendre Cher

Note RUL

 3,5/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire