ChroniquesSlideshow

The Offspring – Let The Bad Times Roll

Véritable emblème du punk rock californien, les vétérans de The Offspring sortent enfin leur dixième album studio. Une longue attente avec pas moins de six ans entre la sortie du premier single “Coming For You” et celle du disque “Let The Bad Times Roll”. Les interprètes de “Here Kitty Kitty” en ont ils encore sous le pied pour surprendre leur public ?

Quelques titres bien calibrés et des formules trop entendues

The Offspring effectue un retour aux sources avec le très bon “Hassan Chop”. Un concentré de punk, qui allie des lignes arabisantes propres au groupe. Le morceau renoue avec l’énergie puissante et accrocheuse des premiers albums. L’intro pêchue de “Breaking These Bones” vient réveiller les oreilles de l’auditeur. Un rythme effréné qui tient la longueur du morceau et rappelle qu’après plus de trente ans de carrière The Offspring peut encore sortir des morceaux puissants.

Les Californiens restent dans leur zone de confort avec le respectable “Let The Bad Times Roll” ou encore “The Opioid Diaries”. L’ensemble s’ouvre sur “This Not Utopia”. Une rengaine sur l’Amérique bien formatée, qui prend des airs de Bad Religion dans le refrain. Une ressemblance trop appuyée pour une recette un peu rincée. Le riff principal de “Army Of One” rappelle quelque peu les Dead Kennedys. Une intro plaisante, mais plombée par un refrain trop générique et un bridge qui manque de peps.

Entre décalage et dérapage

Le groupe est un habitué des expérimentations rythmiques et aime incorporer des samples ou bruits inattendus, comme sur “Special Delivery” ou “Original Prankster”. Ici, le côté décalé se retrouve sur le single “Coming For You” avec une forme de groove bien sentie et une basse mise en avant. Les chœurs amènent une dose d’énergie qui fonctionne bien avec la construction du morceau.

Une basse également prédominante sur “We Don’t Have Sex Anymore”. Un titre séduisant par son intro très rockabilly et le retour des cuivres. Malheureusement, les paroles amènent à un déballage dérangeant sur une vie de couple fictive ou réelle. Un titre qui peut rapidement mettre mal à l’aise. L’interlude arrive sous la forme d’une reprise vitaminée du classique “In The Hall Of The Mountain King” d’Edvard Grieg. Œuvre très utilisée dans la pub, les séries ou jeux vidéos, qui a connu son lot de reprise. Un choix étonnant, mais peu pertinent.

De l’autotune et des violons

Dexter Holland n’a jamais brillé pour ses prouesses vocales sans pour autant entacher l’efficacité des titres du quatuor. En effet, son timbre de voix fait partie intégrante de l’identité musicale de la formation. Malheureusement, pour ce nouveau disque, le leader s’est un peu trop fortement appuyé sur l’autotune. Un choix parfois embarrassant lorsque sa voix devient à peine reconnaissable sur certains morceaux, à l’image du début de “Behind Your Walls”. Une cosmétique digitale qui se retrouve sur de nombreux titres, pour apporter des corrections plus préjudiciables que nécessaires.

“Gone Away” figure parmi les compositions phares du groupe. Écrit pour faire face au deuil de l’amie de Dexter morte dans un accident de voiture, le morceau arrive à transmettre toute l’intensité de ce contexte tragique. Dexter Holland avait pris l’habitude de jouer la chanson sur scène dans une version piano/voix, qui offrait un peu de répit au set du groupe. Sur “Let The Bad Times Roll”, cette version piano/voix est enrichie de violons pour un effet trop mielleux, qui perd l’essence même du morceau. Un choix artistique fâcheux.

The Offspring ne brille pas avec ce dixième album studio, malgré quelques titres accrocheurs.

Informations

Label : Universal Music / Island Def Jam
Date de sortie : 16/04/2021
Site web : www.offspring.com

Notre sélection

  • Hassan Chop
  • Coming For You
  • The Opioid Diaries

Note RUL

 3/5

Ecouter l’album

3 commentaires

  1. Bonjour et merci Rock Ur Life pour ce génial concours.

    Je participe volontiers dotant que votre Rul est 3/5.

    Vous êtes super continuez comme ça.

Ecrire un commentaire

Marion Dupont
Engagée dans la lutte contre le changement climatique le jour, passionnée de Rock et de Metal le soir !