ChroniquesSlideshow

The Ninth Wave – Infancy

The Ninth Wave ne fait pas les choses comme tout le monde. Le duo de chanteurs, Hayden et Millie, ont sorti la première parte de leur album “Infancy” en avril dernier. Les petits nouveaux du noise rock, tout droits venus de Glasgow, viennent d’en dévoiler la seconde moitié. On vous parle d’un disque atypique, qui mêle la new wave au noise rock.

Les années 80 revues et corrigées

“Infancy – Part 1” est un véritable retour aux synthés et boîtes à rythmes fondateurs de la new wave. Tous les codes y sont : des rythmes dansants, des voix graves et des claviers rêveurs. On y trouve tout de même une pointe de mélancolie dans la voix grave et pleine de profondeur d’Hayden. C’est d’ailleurs le plus souvent lui qui prend la place de lead singer.

L’ensemble s’ouvre avec le très bon “The Broken Design”. Une montée en puissance qui donne le ton : des paroles très personnelles, sur des rythmes qui nous ramènent à une époque de clubs des années 80. La formule reste la même pour la suite de l’album. On y trouve même un aspect cinématographique, notamment “Half Pure”, mariant claviers et voix, qui nous embarque dans une grande épopée.

En parlant des voix, le duo fonctionne parfaitement. Hayden et Millie créent quelque chose d’hypnotique, voire même planant. Le titre qui signe la fin de la première partie “First Encounters” en est la preuve. La majorité est chantée en chœurs, slalomant entre les vocalises et les sons des claviers.

La renaissance du post punk

Et puis vient la seconde partie du disque, comme suite logique. Le groupe est d’ailleurs catégorique : “Infancy” est une œuvre complète. Il a simplement été sorti en deux fois histoire de faire durer le plaisir.

Pourtant, on note une touche plus rock dans “Infancy – Part 2”. Il faut savoir que The Ninth Wave est un duo de chanteurs, mais aussi de guitaristes. Le morceau “Imitation” est une bonne entrée en matière. Hayden pousse sa voix sur des guitares et une batterie. Cela change des boîtes à rythmes ! “Infancy” prend alors des airs de post punk. La chanson “Sometimes The Silence Is Sweeter” est dans la lignée, qui monte sur les guitares et le refrain simple mais efficace.

L’album se termine sur des notes plus calmes. Millie prend d’ailleurs le lead sur “Unspoken”, qui met plus en valeur sa voix. Un joli écho qui se termine sur des guitares sonores. Le dernier titre, “Flowers Into Wounds” est un beau résultat du mélange new wave et post punk qu’est The Ninth Wave.

Avec “Infancy”, The Ninth Wave fait preuve d’une créativité débordante. L’ensemble s’écoute, se réécoute et se redécouvre. Les airs prometteurs post punk de Glasgow devraient faire parler d’eux avec les prochaines sorties.

Informations

Label : Distiller Music
Date de sortie : 15/11/2019
Site web : theninthwave.online

Notre sélection

  • The Broken Design
  • Imitation
  • Flowers Into Wounds

Note RUL

 4/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire