ChroniquesSlideshow

The Kills – Little Bastards

The Kills est de retour avec un nouvel album, mais ce n’est pas exactement dans le sens où l’on pourrait l’entendre ! “Little Bastards” est une compilation des faces B et de reprises composées entre 2002 et 2009.

Une œuvre imposante et reconnaissable

A ce jour, les vingt morceaux présentés sont pour la plupart exclusifs. Néanmoins, ils ont bénéficié d’une remasterisation complète qui a permis d’harmoniser le rendu final. En effet, la période de 2002 à 2009 correspond à l’enregistrement des trois premiers albums caractérisés par un son brut, parfois saturé et particulièrement gras. Ce son brut est à nuancer avec certains enregistrements qui sont des captations parfois un peu trop rustiques comme “Forty Four”.

On retrouve totalement les éléments qui composent l’identité sonore qui correspondait au duo anglo-américain sur cette même période, que ce soit par l’intermédiaire des larsens de guitares de Jamie Hince sur “Night Train” ou “Sugar Baby” ou par le magnétisme de la voix de Alison Mosshart notamment sur “I Call It Art”. Pour finir, on retrouve leur boîte à rythmes caractéristique de leurs débuts de carrière. Elle est facilement identifiable sur des pistes telles que “Blue Moon” ou “Passion Is Accurate”. D’ailleurs, “Little Bastard” est également le surnom que le groupe avait donné à cette boîte à rythmes.

Mis à part des faces B, on découvre une session live pour une radio avec “Love Is A Deserter”, une démo avec “Raise Me”, mais également trois reprises : “Forty Four” (Howlin’ Wolf), “I Put A Spell On You” (Screamin’ Jay Hawkins) et “Sugar Baby” (Dock Boggs).

Le paradoxe de la compilation

The Kills fait partie de ces formations qui évoluent et définissent un peu mieux leur style à chaque sortie d’un nouveau disque. Bien qu’il soit réjouissant d’avoir de nouveaux titres, l’ensemble reste une compilation. En conséquence, son principal point fort est également son premier défaut. En effet, le duo regroupe un certain nombre de morceaux mais le tout manque de cohérence. On se retrouve rapidement perdu devant l’abondance et la redondance des compositions. Il faut également garder à l’esprit que, par définition, si ces titres sont présents sur cette compilation c’est qu’ils n’ont pas été conservés pour l’un des trois premiers albums de The Kills. Le nom de cette collection fait d’ailleurs ironiquement écho au fait que ces titres aient été rejetés des différents disques.

Ce “Little Bastards” s’adresse surtout aux fans qui seraient nostalgiques des premiers succès de The Kills.

Informations

Label : Domino Records
Date de sortie : 11/12/2020
Site web : thekills.tv

Notre sélection

  • Superpowerless
  • I Put A Spell On You
  • Blue Moon

Note RUL

 2/5

Ecrire un commentaire

Augustin Gobs
Passionné d'indie rock, vous pouvez retrouver les meilleurs albums, chansons de chaque année ainsi que de nombreux Best Of sur mon compte Spotify.https://open.spotify.com/user/tintingob?si=-2sa86N4RqKcRcMQkJMuOw