ChroniquesSlideshow

The Killers – Imploding The Mirage

Trois ans après “Wonderful Wonderful” (2017), The Killers dévoile enfin son sixième album au titre prometteur, “Imploding The Mirage”. Dix titres, trois mois de retard sur la sortie annoncée, un membre en moins : le groupe nous en mettra-t-il encore une fois plein la vue ou aura-t-il des airs de mirage ?

Les problèmes

La sortie de ce nouveau disque des Californiens aura définitivement été semée d’embûches. La période de confinement a tout d’abord provoqué chez les artistes une volonté de révision de la production de leur dernier bébé, décalant ainsi sa date initiale de sortie de fin mai au 21 août 2020. Soit.

Mais c’est surtout l’absence de Dave Keuning, lead guitariste et membre fondateur de The Killers avec Brandon Flowers, qui risque de provoquer du changement dans le processus de création artistique de la formation, bien qu’il en reste (encore) officiellement membre.

Chaque album du quatuor de Las Vegas (désormais trio pour une durée indéterminée) est un succès artistique et parvient toujours à (re)trouver son public. “Imploding The Mirage” tiendra-t-il ses promesses de lendemain explosif ?

So 90’s

C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures. Et la recette de The Killers a fait ses preuves : conserver ses bases rock 90’s et les sublimer au fil des disques. On retrouve dans ce nouvel album l’atmosphère rock alternatif rétro qui, au fil des années, a constitué leur marque de fabrique. En témoigne le titre country “Blowback”, “Lightning Fields” en duo avec la Canadienne k.d. lang ou encore “Running Towards A Place”. La collaboration avec Weyes Blood sur “My God” offre une parenthèse aux accents psychédéliques, à l’atmosphère singulière très appréciable qui détonne légèrement du reste de l’ensemble, pour notre plus grand plaisir.

Et le mirage devient miracle

Depuis maintenant dix-huit ans, The Killers réalise la prouesse de parvenir à évoluer tout en conservant son grain artistique, et le succès est toujours au rendez-vous. “Imploding The Mirage” ne déroge pas à la règle et brille par sa créativité et sa personnalité. Ce disque est le sixième bijou d’un groupe qui ne cesse de transformer en or tout ce qu’il touche.

On y retrouve des morceaux à l’énergie caractéristique du quatuor qui raviront les fans de The Killers. “Caution”, révélé en tout premier lieu en mars, plantait déjà le décor par son intensité et son élan vital indescriptible, notamment grâce à la participation de Lindsey Buckingham (guitariste de Fleetwood Mac). La fureur s’ensuit avec “My Own Soul’s Warning”, aux accents (certes) déjà entendus mais au rythme détonant.

“Here I Am” comme le scande Brandon Flowers dans “Fire In Bone”, transcrit l’envie des Américains qui ont encore beaucoup à offrir. Les refrains entêtants hyper puissants de “Dying Breed” et “When The Dreams Run Dry” préparent à l’implosion finale de “Imploding The Miracle” en outro, qui concentre tous les codes musicaux de The Killers pour les dépasser dans un titre feu d’artifice inoubliable.

Les péripéties de production et la conjoncture actuelle n’auront pas eu raison de l’énergie créatrice de ce groupe indétrônable. “Imploding The Mirage” sera l’arme fatale de The Killers à l’occasion de son retour sur les scènes mondiales en 2021.

Informations

Label : Universal Music / Island Def Jam
Date de sortie : 21/08/2020
Site web : www.thekillersmusic.com

Notre sélection

  • Imploding The Mirage
  • Caution
  • Dying Breed

Note RUL

 4,5/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire

Mathilde Deau
Inconditionnelle de festivals et ouverte à toute proposition musicale.