ChroniquesSlideshow

The Cranberries – In The End

“In The End” est un disque sur la fin et le commencement. La fin d’un cycle. Le commencement d’une nouvelle ère. Le futur s’ouvre devant nous comme il s’ouvre devant le groupe avec “All Over Now”. Magnifiquement brodé de guitares pop, ce petit bijou nous ramène à plus de vingt ans en arrière et à “Everybody Else Is Doing It, So Why Can’t We?”. Tout nous semble familier et inédit. C’est là le pouvoir de ce groupe : insufler du déjà-vu dans des titres inconnus.

Cet album posthume conclut tout en mélancolie la carrière des Cranberries

“In The End” va broder autour des thèmes de la perte, de la finalité, du recommencement et des souvenirs. Etonnant patchwork qui n’a jamais semblé si pertinent depuis la disparition de Dolores O’Riordan.
D’ailleurs, broder est le terme qui convient le mieux à la création de ce disque, la voix étant la base sur laquelle chaque instrument s’est posé. Cela crée une sensation étrange où l’on peut presque entendre le respect des musiciens pour la voix de leur amie. Tout semble sur le fil.

A première vue la tentation est grande de vouloir lire entre les lignes de chaque chanson.

Il n’y a aucune volonté (égocentrique) de faire de cet album un ultime témoignage

La chanteuse était en pleine frénésie créative et travaillait à cet album de manière intense.

Il est donc inutile de chercher une explication à sa disparition soudaine dans les textes de l’album. Ces derniers couvrent plusieurs thèmes chers au groupe : la violence conjugale, la famille, les enfants. The Cranberries est revenu aux bases de sa musique et de ses textes. Ce sont des histoires et des personnages qui illustrent les chansons.

Le résultat de cette création étonnante est un album dans le plus pur style des Cranberries. Un mix de rock alternatif et de pop mélodique. Les frères Hogan à la basse et à la guitare s’ajustent magnifiquement aux harmonies vocales et Fergal Lawler propose des rythmiques punchy.

La voix de Dolores oscille entre chant clair et voix forte (les refrains de “Catch Me If You Can”, avec une introduction au piano mélancolique et des violons surprenants), murmures fragiles (“In The End”), et voix criée (“Lost”). En outre, les guitares au son discordant et l’atmosphère lourde en font l’un des morceaux les plus pesants de l’ensemble.

Concernant la production, les voix étaient des démos enregistrées et quasiment finalisées. En effet, pas de copier/coller artificiel (même si la voix de la choriste Johanna Cranitch est parfois trop audible).

Le retour du producteur emblématique du groupe Stephen Street assure la continuité du son “The Cranberries”

Chaque morceau est l’occasion de faire un lien avec de plus anciens morceaux. “Wake Me When It’s Over” fait immédiatement penser à “Zombie” et “Got It” à “Analyse”. Les influences des Smiths ou de New Order sont évidentes sur “Summer Song”, un morceau rock entraînant et touchant avec son couplet : “How can I go without you know/ How can I live without you when?/ You have become my everything.”.

On passe de morceaux mélancoliques aux textes optimistes (“A Place I Know”) à d’autres dynamiques mais profondément tragiques (“Illusion”). Finalement, cette contradiction s’exprime le mieux sur le dernier titre de l’album, le bien nommé “In The End”. Les derniers mots “Ain’t it strange/ When everything you wanted/ Was nothing that you wanted/ In the end.” coupés abruptement ont un goût d’inachevé.

A l’issue de cette écoute, la dualité semble en fin de compte être le fil conducteur de cet album. Comment gérer à la fois la joie et la tristesse ? Est ce qu’il faut forcément goûter l’amertume pour avoir la douceur ?
“In The End” ne nous livre pas de réponse. Seule parle la musique, un témoignage pertinent, percutant et cru de la perte d’un être aimé et de la volonté de lui rendre hommage.

The Cranberries a fait le tour de la question. Son cycle est achevé. Le dernier cadeau de Dolores est honoré. Néanmoins, il nous laisse un goût amer. On aurait aimé en profiter un peu plus.

Informations

Label : BMG
Date de sortie : 26/04/19
Site web : www.cranberries.com

Notre sélection

  • Wake Me When It’s Over
  • All Over Now
  • Got It

Note RUL

 4,5/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire