Chroniques

The 1975 – A Brief Inquiry Into Online Relationships

Décidément, les Britanniques de The 1975 savent comment tenir leur public en haleine. Après plusieurs annonces et interviews de la part de Matty Healy (chant), durant lesquelles ce dernier a pris un malin plaisir à instaurer le mystère autour de ce nouvel opus, “A Brief Inquiry Into Online Relationships” est enfin sorti. Cet album, faisant probablement partie des plus attendus de l’année dans la scène alternative, a fait l’objet de nombreuses théories, teasers et revirements de situation, au plus grand bonheur (ou pas) des fans.

Tout comme dans leurs précédents disques, notre écoute débute avec “The 1975”, une introduction instrumentale qui donne le ton dès le départ. Ses sonorités ne vont pas sans rappeler celles du premier opus, ce qui ravira à tous les coups les fans de la première heure. Il faut dire que le groupe, bien qu’ayant évolué au fil des années, conserve son identité bien particulière; des visuels épurés et cryptiques, et un son très clean, travaillé dans les moindres détails. Un perfectionnisme qui a su conquérir un public toujours plus grand. Avec “Give Yourself A Try” comme seconde piste, le décor est bel et bien fixé. Entre des riffs de guitare bien prononcés et un rythme entêtant, il est compliqué de résister.

Plus les pistes défilent, plus nous réalisons les parallèles assez subtiles qui sont faits avec les albums précédents, malgré un son définitivement pop. Et plus mature, aussi. On sent que le quatuor s’éclate et il est difficile de ne pas se laisser emporter par les refrains accrocheurs de morceaux tels que “Love It If We Made It” ou “It’s Not Living (If It’s Not With You)”, véritables piliers et moments forts de cet essai qui se révèle au final très éclectique.

“Be My Mistake” se démarque particulièrement du reste, avec ses paroles pleines d’émotions et son instrumental à la fois très simple, et pourtant très recherché. Véritable moment de nostalgie, nous n’avons aucun mal à l’imaginer être repris en live, devant une salle comble. “The Man Who Married A Robot / Love Theme” est aussi un morceau assez spécial; une voix robotique résonne alors dans nos oreilles pour nous raconter une histoire qui, si on lit entre les lignes, est une véritable critique de notre relation avec les réseaux sociaux et le monde virtuel en général… ainsi qu’une invitation à l’introspection. Bien que très décalée, cette piste possède l’effet d’une claque dans la figure une fois qu’elle est terminée. L’effort se termine sur un titre au nom assez percutant, “I Always Wanna Die (Sometimes)”, concluant ainsi parfaitement ces quinze pistes bien abouties.

“A Brief Inquiry Into Online Relationships” fait partie de ces albums qui prennent du sens au fur et à mesure que l’on écoute. On ne peut que souligner les talents de parolier du frontman, qui s’est clairement donné dans ce disque. Derrière un son qui coule limite de source, ce sont des sujets de société qui sont abordés, parfois lourds mais qui parlent au plus grand nombre. En bref, un album incontournable de cette année 2018 qui saura mettre tout le monde d’accord.

Informations

Label : Universal Music / Mercury
Date de sortie : 30/11/2018
Site web : the1975.com

Notre sélection

  • Be My Mistake
  • Sincerity Is Scary
  • Love It If We Made It

Note RUL

4.5/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire

Coralie Monange

Coralie Monange

Journaliste-rédactrice
Je peux écrire sans regarder mon clavier et trouver LE gif adapté à chaque situation. Ah, et j'aime les blagues qui ne font rire que moi.