ChroniquesSlideshow

Taylor Swift – Lover

Ces dernières semaines ont été riches en émotion pour Taylor Swift. Entre la préparation de la sortie de son tout nouvel album “Lover”, très attendu par son public (mais pas que) et ses démêlés avec son ancienne maison de disque, autant dire que cet été aura été mouvementé pour la chanteuse !

Bien décidée à ne pas se laisser abattre, celle qui compte réenregistrer tous ses albums pour en récupérer les droits, propose à son audience son tout premier disque dont les droits lui appartiennent pleinement. Et déjà, rien que pour ça, on valide !

“Lover”, un album qui porte bien son nom ?

Avec “Lover”, l’artiste souhaite célébrer l’amour, sous toutes ses formes. Le tout avec un son pop, frais et parfait pour clôturer l’été. La jeune chanteuse de country qu’elle pouvait être à ses débuts a laissé place à une popstar qui jongle habilement avec les styles et qui ne cesse de se réinventer au fil des dix-huit pistes de cet ensemble.

Le titre “I Forgot That You Existed” est le tout premier du tracklisting. A mi-chemin entre la pop et l’électro, les paroles ne laissent pas place au doute : “I forgot that you existed, it isn’t love, it isn’t hate, it’s just indifference”. Parce qu’après tout, le contraire de l’amour, c’est bien l’indifférence et non la haine. Un état d’esprit que Taylor conserve au quotidien. Notamment dans les différends qui l’opposent à Kim Kardashian et son mari Kanye West.

Difficile de sortir un album parlant d’amour sans quelques pistes romantiques, aux paroles finement travaillées; ce n’est guère surprenant venant d’une parolière de talent comme peut l’être l’Américaine. “Lover”, que l’on a pu découvrir il y a quelques jours déjà, est en phase de devenir l’hymne de tous les tourtereaux, avec son rythme à la fois lent et accrocheur. Mais l’une des plus belles surprises du disque, c’est sans aucun doute “Cornelia Street” et la douceur et vulnérabilité qui s’en dégagent.

L’amour, oui, mais pas que !

Comme la musicienne a pu le dire dans de nombreuses interviews, l’amour, ce n’est pas uniquement l’amour que l’on a pour les autres. C’est aussi l’amour que l’on a pour soi. Et quel meilleur exemple que la très populaire “ME!” en featuring avec Brendon Urie (Panic! At The Disco), qui, avec son refrain catchy à souhait, nous rappelle l’importance de s’aimer soi-même avant d’aimer ceux qui nous entourent. Un petit rappel qui n’est pas sans lien avec le parcours médiatique parfois chaotique de Taylor : entre coups bas publics, vagues de haine assez virulentes et jalousie exacerbée, la jeune femme a dû apprendre à s’apprécier elle-même pour tenir le coup en étant sur le devant de la scène.

Une Taylor Swift engagée !

Une autre petite pépite de ce “Lover” ? “The Man” qui promet de faire taire les détracteurs qui reprochent à la chanteuse son manque d’engagement et de prise de position, autant dans le mouvement féministe que pour la cause LGBTQI+. “You Need To Calm Down” a d’ailleurs rencontré un succès monstre avec son clip riche en couleurs et dont le message principal est la tolérance et surtout le “vivre et laisser vivre”.

Petite mention spéciale au second morceau en featuring sur l’album : celui avec Dixie Chicks, “Soon You’ll Get Better”, qui est LA jolie ballade de ce disque, où la mélancolie rencontre l’espoir.

Ce septième album est une véritable réussite. L’artiste parvient à proposer des compositions aux sonorités parfois surprenantes, mais très actuelles, tout en conservant son identité qui plaît tant à son public. Une petite réserve peut-être émise pour “The Archer” dont les paroles sont certes très jolies, mais dont la mélodie et le rythme nous laissent un peu sur notre faim.

Artiste entière à la sensibilité à fleur de peau, Taylor Swift n’a clairement pas fini de faire parler d’elle. Pour notre plus grand plaisir !

Informations

Label : Universal Music / Mercury
Date de sortie : 23/08/2019
Site web : www.taylorswift.com

Notre sélection

  • The Man
  • Cornelia Street
  • I Forgot That You Existed

Note RUL

 4,5/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire

Coralie Monange

Coralie Monange

Journaliste-rédactrice
Je peux écrire sans regarder mon clavier et trouver LE gif adapté à chaque situation.