ChroniquesSlideshow

Sting – The Bridge

Après le réenregistrement des classiques de The Police et de ses propres hits ainsi qu’une collaboration étonnante avec Shaggy, Sting revient enfin avec un album studio.

En terrain (trop) connu

The Bridge s’ouvre avec l’entraînant “Rushing Water” et ses sonorités réconfortantes. Un air de The Police, une guitare avec un palm mute très caractéristique et un refrain catchy à souhait. La superposition des voix est toutefois un peu trop poussée par moment. “Harmony Road” reprend des ficelles de composition souvent utilisées par le Britannique. Cette manière de détacher chaque mot comme pour suivre les notes d’un arpège ne séduit plus.

Lorsque “For Her Love” débute, il devient difficile de ne pas faire de parallèle avec des classiques comme “Shape Of My Heart”. Une ligne de guitare acoustique qui sert de fil rouge, une montée en puissance subtile et prenante. Malheureusement, le morceau n’est pas à la hauteur de ses prédécesseurs. “The Book Of Numbers” séduit un peu plus grâce à un refrain assez rock, sans pour autant complètement convaincre. Si le titre éponyme évoque la possibilité de surmonter l’adversité, l’intensité souhaitée des paroles ne fait pas le pont avec la partie instrumentale.

Un album introspectif

Écrit pendant le confinement, l’album reflète les peurs et les interrogations de l’artiste. A travers de nombreuses imageries bibliques comme celle de Jonah pris au piège dans le ventre de la baleine, il expose ses états d’âmes. Le minimalisme instrumental de “Loving You” sied parfaitement la voix de Sting. Le groove du refrain avec le phrasé légendaire de l’artiste apporte un rythme bienvenu. Le morceau présente un travail remarquable pour créer une atmosphère qui souligne une souffrance étouffée. Sting esquisse une relation détruite par la jalousie, et s’interroge sur les limites du pardon.

“Captain Bateman’s Basement” détonne dans cette liste de questions laissées sans réponse. Le titre s’inspire d’une ballade traditionnelle du XVème siècle, intitulée “Lord Bateman”. L’histoire raconte le parcours d’un noble seigneur emprisonné à l’étranger, qui est libéré en échange de la promesse d’épouser la fille de son geôlier. Fin menteur, l’homme s’évade sans tenir parole. En prenant de la distance et en s’adonnant à une passion pour conter des histoires Sting réussit l’un de ses meilleurs morceaux.

Sting peine à convaincre avec son nouveau disque, il recourt trop facilement à des recettes de composition un peu usées.

Informations

Label : Universal Music / Polydor
Date de sortie : 19/11/2021
Site web : www.sting.com

Notre sélection

  • Captain Bateman’s Basement
  • Loving You
  • Rushing Water

Note RUL

 3/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire

Marion Dupont
Engagée dans la lutte contre le changement climatique le jour, passionnée de Rock et de Metal le soir !