ChroniquesSlideshow

Stereophonics – Oochya!

Les Gallois de Stereophonics avaient prévu de sortir une compilation pour célébrer leurs vingt-cinq ans de carrière. Finalement, de nouvelles inspirations adossées à d’anciennes idées ont pris le dessus pour donner lieu à un douzième album studio : Oochya!.

Un éclectisme musical assumé

Le disque démarre en trombe avec le très rock “Hanging On Your Hinges”. Le rythme effréné du morceau donne immédiatement envie de taper du pied, tandis que la voix modulée de Kelly Jones amène un son inédit pour le quatuor. Stereophonics canalise son imaginaire folk et ancestral avec le dernier titre de l’ensemble. Kelly Jones sort sa guitare acoustique pour une chanson aussi déroutante que séduisante. Une ambiance vacancière fait voyager l’auditeur en Californie sur le très bon “Made A Mess Of Me”. Pourtant, derrière un riff pop à souhait se cache des paroles un peu amère. Un décalage réussi.

Les riffs deviennent un poil plus heavy avec le groovy “Running Round My Brain”. Le morceau mériterait une dose d’énergie supplémentaire pour réellement décoller. Il y a de la country dans “Seen That Look Before”. Les Gallois savent aussi revenir en terrain connu avec des compositions comme “When You See It” ou “Forever”. Il se dégage également une sensation réconfortante de “Do Ya Feel My Love” avec ses faux airs de “Dakota”. Le morceau prend le temps de s’installer pour éclater dans un final, qui fait la part belle aux guitares. Un titre maîtrisé de bout en bout.

Une émotion brute

Le groupe a su démontrer au fils des albums sa capacité à mettre en musique des histoires fortes, à l’émotion sincère. Dans “Right Place Right Time”, Kelly Jones partage le résumé de sa vie, depuis son enfance à maintenant. Le récit est captivant, la mélodie douce du refrain fait écho au constat heureux que dresse le chanteur. Il suffit de quelques notes chantées pour que “Leave The Light On” saisisse l’oreille. La justesse du sentiment dégagé par le chanteur est hypnotique. Son chant nuancé permet d’osciller entre doute, espoir et peur. La sobriété instrumentale sert la poésie du propos.

Le piano voix de “Every Dog Has Its Day” prend rapidement aux tripes. L’utilisation des violons et les derniers refrains font malheureusement retomber l’intensité des premières minutes. Si Oochya! ne manque pas de ballades comme “All I Have Is You”, Stereophonics ne laisse pas le rythme trop ralentir à l’aide morceaux mid tempo comme “Close Enough To Drive Home” ou “Don’t Know What Ya Got”. Une chanson, qui aurait presque des relents d’Oasis. Le quatuor joue la carte de la diversité décomplexée avec une sincérité sans faille, qui fait mouche.

Stereophonics navigue entre les genres pour un retour sur le devant de la scène réussi.

Informations

Label : Stylus Records / Ignition Records Ltd
Date de sortie : 04/03/2022
Site web : stereophonics.com

Notre sélection

  • Do Ya Feel My Love
  • Right Place Right Time
  • Leave The Light On

Note RUL

 4/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire

Marion Dupont
Engagée dans la lutte contre le changement climatique le jour, passionnée de Rock et de Metal le soir !