ChroniquesSlideshow

Stereophonics – Kind

Onzième album pour un groupe à la régularité exemplaire. Environ tous les deux ans nous avons le droit à un nouveau disque venant de nos Gallois préférés. Intitulé “Kind”, cet album est au plus proche du processus créatif de son leader, Kelly Jones.

Une panne d’inspiration en 2018

Après la sortie mitigée de “Scream Above The Sounds” (2017), Stereophonics a réalisé une tournée mondiale qui s’est achevée en 2018 à Brooklyn. Pour la première fois en vingt-deux ans, Kelly Jones n’a pas de nouvelles chansons en tête, pas une seule idée, rien. Un instant, l’idée d’arrêter le groupe lui a traversé l’esprit.

Un enregistrement express

Une fois les doutes passés et l’inspiration retrouvée, le groupe a décidé d’enregistrer ce nouveau disque dans les conditions les plus simples possibles. C’est pour cette raison que l’enregistrement a été réalisé en seulement treize jours et en délaissant volontairement les nouvelles technologies. “Kind” cherche à immortaliser l’authenticité et la spontanéité du groupe.

Les guitares sèches sont donc à l’honneur, avec une forte majorité de chansons aux airs de ballades, “This Life Ain’t Easy (But It’s The One That We All Got)” et “Don’t Let The Devil Take Another Day” pour n’en citer que deux.

Une voix inimitable

L’album est porté par la voix charismatique de son chanteur. Notamment sur “Stitches” qui illustre parfaitement les fêlures dans la voix grave et profonde de Kelly Jones. L’une des bonnes surprises vient de l’enrichissement de certains morceaux grâce à l’utilisation de chœurs aux influences gospels (“Make Friends With The Morning”, “Hungover For You”).

Quelques fulgurances

Ce “Kind” apporte son lot de satisfactions avec certains titres fulgurants, notamment un début d’album très accrocheur avec “I Just Wanted The Goods”. Néanmoins, ce titre fait office de trompe l’œil en laissant espérer une œuvre au tempo élevé. En effet, quelques trop rares passages sont consacrés aux guitares électriques, à la fin de “Fly Like An Eagle”, “Hungover For You” et “Bust This Town”. Ce dernier est de loin le morceau le plus novateur du quatuor dans les sonorités utilisées mais aussi dans le groove qui s’en dégage.

On peut regretter que l’ensemble perde en consistance sur la fin avec des titres en grande partie acoustique qui ne laisseront pas un grand souvenir dans la discographie de la bande (“Street Of Orange Light”, “Restless Mind”).

La simplicité et la sincérité qui se dégagent de “Kind” lui permettent d’être efficace et offrent une écoute agréable. Néanmoins, le principal reproche que l’on peut faire au groupe est de ne pas avoir pris de risque et d’avoir fait du Stereophonics.

Informations

Label : Warner Music
Date de sortie : 25/10/2019
Site web : www.stereophonics.com

Notre sélection

  • Bust This Town
  • I Just Wanted The Goods
  • Make Friends With The Morning

Note RUL

 3/5

Ecouter l’album

1 Commentaire

  1. Un vrai retour aux sources !!!!
    Du Stéréo du vrai rien que du vrai.
    Des sonorités rappelant leur 1er album word gets around.
    Juste parfait.

Ecrire un commentaire

Augustin Gobs
Passionné d'indie rock, vous pouvez retrouver les meilleurs albums, chansons de chaque année ainsi que de nombreux Best Of sur mon compte Spotify.