ChroniquesSlideshow

Staind – Live: It’s Been Awhile

Groupe phare de la scène neo metal des années 2000, Staind était de retour avec un concert en ligne le 30 avril dernier. Le streaming a donné lieu à un live, qui donne un aperçu de la carrière de la formation.

Nostalgie, nostalgie

Staind se distinguait particulièrement par sa capacité à produire des morceaux emprunts d’une mélancolie infinie, alliant sensibilité et fureur. Cette alchimie trouvée entre les passages agressifs et les mélodies accrocheuses était sublimée par la voix magistrale d’Aaron Lewis. Vingt ans plus tard, le chanteur conserve toute sa maîtrise vocale comme le prouve le très beau “Something To Remind You”. Un titre récent au texte poignant, qui donne la chair de poule. Poésie et douleur transparaissent des lignes de chant, dans une justesse tout simplement parfaite. Un grand moment de concert qui justifie l’écoute de ce live.

L’évènement datant de l’automne dernier, le live permet d’entendre les réactions du public aux différents morceaux. Dès les premières notes de “Fade”, la foule s’agite et c’est une toute autre forme ”interaction qui s’installe entre le groupe et la salle. Une intro, qui conserve toute son accroche auditive au fil du temps. Sur “For You”, Aaron Lewis laisse le micro à ses fans pour un moment de partage qui fait doucement rêver en cette sombre période. Sur les cultes “Outside” et “It’s Been Awhile” c’est l’euphorie au sein de l’audience. La puissance de la voix d’Aaron transporte toujours autant, même s’il manque la candeur et surtout le besoin viscéral de chanter. Une urgence pourtant omniprésente sur le mythique live du “Family Values Tour” de 99 avec Fred Durst.

Un concert résolument metal

Résumer Staind à un groupe de faiseur de ballades serait faire une grave erreur. Le quintette de Springfield manie bien les riffs lourds et denses, adossés à une voix qui passe avec aisance d’un registre à un autre. C’est d’ailleurs avec l’un de ses titres les plus heavy que les Américains choisissent d’entamer leur concert. Un morceau entêtant, qui relève de la prouesse technique à cette position de set. L’enchaînement rapide des passages chantés impressionne.

Le rythme ralentit un peu avec “Paper Jesus” et “Not Again” sans perdre en intensité. Toute la bestialité dont peut faire preuve Staind s’exprime sur “Crawl”. Excellent titre issu du premier album Dysfunction sorti en 1999. Une énergie qui se retrouve également sur certains extraits de “Paper Wings”. Le groupe semble prendre du plaisir à jouer ses morceaux plus acérés et arrive à lâcher les chevaux. Le résultat sort un peu du format souvent trop convenu de ses productions très lissées. Le grain de voix parfois éraillé de Lewis apporte une texture bienvenue pour rehausser la noirceur de certains titres.

Staind délivre une prestation solide avec une setlist mêlant agressivité, mélancolie et puissance.

Informations

Label : Alchemy Recordings
Date de sortie : 07/05/2021
Site web : www.staindofficial.com

Notre sélection

  • Something To Remind You (Live)
  • Outside (Live)
  • Eyes Wide Open (Live)

Note RUL

 3,5/5

Ecrire un commentaire

Marion Dupont
Engagée dans la lutte contre le changement climatique le jour, passionnée de Rock et de Metal le soir !