ChroniquesSlideshow

Sabaton – The Great War

Le tank à voyager dans le temps reprend du service ! Les Suédois de Sabaton sont de retour avec un neuvième album. Comme son nom l’indique, “The Great War” s’intéresse à la Première Guerre Mondiale. Qu’attendre du quintette ? Du Sabaton pur jus, un peu de nouveauté, des surprises peut-être ?

Relativement solennel, “The Future Of Warfare” introduit tranquillement le disque. En effet, cette guerre aura vu l’utilisation de nouvelles armes de guerre et ce premier morceau pose, en quelque sorte, les bases du récit à venir.

Suit “Seven Pillars Of Wisdom” et les choses accélèrent. On entre dans le vif du sujet. Il est question ici de Thomas Edward Lawrence aka Lawrence d’Arabie ! “Les Sept Pilliers De La Sagesse” est un récit autobiographique de celui-qui fut officier de liaison de l’armée britannique, mais sur le front oriental donc, contre l’Empire Ottoman.

“82nd All The Way” complète ce trio de départ et l’entrée dans cette écoute est réussie. Les deux derniers cités sont très dynamiques, apportent un brin d’épique et Sabaton fait du Sabaton. Difficile d’en dire autre chose tant la machine est rodée. Que ce soit les fabuleuses guitares, les classiques claviers et l’entrain, assez simplet, de la batterie, tout est fait pour imprimer un rythme de marche soutenu.

“The Red Baron” évoque cette fois-ci un personnage du camp ennemi à savoir Manfred von Richthofen. Surnommé le Baron Rouge, ce pilote allemand est l’un des meilleurs, si ce n’est le meilleur, de l’aviation allemande. Ses nombreuses victoires font sa réputation. L’accent quelque peu folklorique du morceau surprend; peut-être en lien avec les origines du personnage. L’introduction est elle aussi assez originale et peu commune pour Sabaton. Les claviers très classic rock, très bohème, apportent inévitablement un brin d’originalité.

They shall not pass

Il y a, thématiquement parlant, deux aspects au fil de cet ensemble. Les faits concrets ou les personnages bien définis mais également une approche plus générale. En effet, ” The Attack Of The Dead Men”, “A Ghost In The Trenches” ou bien “Great War”, abordent la vie dans les tranchées et les manières de combattre. Que chaque bataille est différente, chaque approche se doit d’être étudiée. Fini le temps des batailles rangées, des fronts s’installent et la guerre de position fait rage.

C’est là où “Fields Of Verdun” résume parfaitement cette particulière atmosphère. Le morceau réuni d’ailleurs ces deux aspects. Musicalement, cela s’entend parfaitement. Entre l’optique quelque peu épique des couplets, les refrains, eux, sont assez solennels. Les différents chœurs amplifient d’ailleurs ce ressenti.

Une fois passé la bataille de Verdun, on sent comme un relâchement, une libération presque. “The End Of The War To End All Wars” adopte un ton grave. La victoire est certes à portée de fusils mais l’histoire ne s’arrêtera pas là. Un regard alarmiste sur toutes ces années de guerre et cette grande catastrophe. Les chœurs subliment et mettent encore plus en avant cette gravité.

Enfin, “In Flanders Fields”, conclue l’écoute. Ce poème du physicien et Lieutenant-Colonel John McCrae (Canada), écrit en 1915 -donc en pleine guerre- est énormément repris à l’époque. C’est d’ailleurs à travers cette oeuvre-là, où évoqué, que le coquelicot rouge deviendra l’un des symboles de mémoire de tous les soldats morts au combat.

Il est bien difficile de critiquer, en mal, cet album. Les futures hymnes live sont présentes. Le groupe continue sa marche en avant et maîtrise son sujet. Quelques petites touches apportent un peu de fraîcheur, mais ce n’est pas tellement cela qu’on attend des Suédois.

Rentre-dedans, parfois dansant, fédérateur, solide, puissant, “The Great War” englobe toutes les facettes du son Sabaton et s’établira comme l’un des meilleurs disques de sa discographie !

Informations

Label : Nuclear Blast Records
Date de sortie : 19/07/2019
Site web : www.sabaton.net

Notre sélection

  • 82nd All The Way
  • Seven Pillars Of Wisdom
  • Devil Dogs

Note RUL

 4/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire