ChroniquesSlideshow

Rise Against – Nowhere Generation

Rise Against continue de dénoncer les travers de la société avec un neuvième, qui ne manque ni de verve ni d’énergie. Plus brutal et accrocheur que ses deux prédécesseurs, “Nowhere Generation” serait-il le signe d’un nouveau souffle ?

Une critique sociétale acerbe

Tim McIlrath annonce que ses deux filles sont la source primaire d’inspiration de ses textes, qui parlent de la conquête du rêve américain de nos jours. Une idéologie vendue par des politiques, qui promet que chaque nouvelle génération sera mieux lotie que la précédente. Le contexte actuel d’instabilité sociale, économique et politique bouscule ces idées reçues et change la donne. Tim affirme que cette “Nowhere Generation”, constituée des générations nées après 1980, ne peut plus se raccrocher aux valeurs ancestrales de dure labeur ni même se faire entendre. Un mal-être accentué par la pandémie, qui accélère les inégalités et les aggravent les tensions.

C’est avec une version russe de “L’Internationale” que les hostilités débutent sur le très bon “The Numbers”. Un démarrage coup de poing, punk rock à souhait avec un constant sentiment d’urgence. Un appel à la révolte et à la prise de conscience que le pouvoir peut être pris par les masses et ne pas rester aux mains des élites. “And they have the power / But we have the numbers now / It’s all just a constant illusion of control”. “Nowhere Generation”, le titre éponyme, s’inscrit comme un hymne punk rock dans la lignée des grands classiques du genre. Entraînant et entêtant, il appelle à lever le poing et chanter.

Un style efficace et varié

Rise Against parvient à jouer sur toute la palette du registre punk rock avec ce nouveau disque. Le groupe allie passages pop, mélancolie et fougue hardcore sur “Sooner Or Later”. Les changements de rythmes, et la multitudes d’émotions véhiculées par le morceau démontrent tout le travail finement ciselé de Rise Against. La brutalité bien dosée du morceau, rappelle que le groupe ne s’est pas polissé au fils des ans.

Le quatuor évite souvent l’écueil des titres trop formatés, et la facilité d’appliquer des formules toutes faites. Le très réussi “Forfeit”, permet à McIlrath de positionner sa voix sur un fil émotionnel saisissant. La résignation teintée de tristesse présente dans sa voix prend vite aux tripes. Le minimalisme instrumental vient amplifier ce délice auditif. “Sudden Urge” trouve un groove inattendu dans ses couples sans pour autant renoncer à une agressivité affirmée. La mise en avant de la basse sur “Broken Dreams, Inc.” amène une nuance bienvenue dans un morceau un peu convenu.

Le contexte sociétal inédit dans lequel le monde est plongé semble avoir dynamisé le groupe de Chicago. Rise Against retrouve la hargne et la maestria de la période “Endgame” avec un nouvel album acéré et captivant.

Informations

Label : Loma Vista Recordings
Date de sortie : 04/06/2021
Site web : www.riseagainst.com

Notre sélection

  • Forfeit
  • Sooner Or Later
  • Nowhere Generation

Note RUL

 4/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire

Marion Dupont
Engagée dans la lutte contre le changement climatique le jour, passionnée de Rock et de Metal le soir !