ChroniquesSlideshow

PVRIS – Hallucinations

Deux ans après la sortie du deuxième album “All We Know Of Heaven, All We Need Of Hell” (2017), le trio du Massachusetts marque un retour très attendu avec son EP “Hallucinations”. Si les musiciens sont de véritables perfectionnistes, c’est bel et bien la frontwoman, Lynn Gunn, qui a entièrement travaillé sur ces cinq nouveaux titres. De l’instrumental, à la rédaction des paroles, elle a également co-produit ce nouvel EP, avec l’aide du producteur JT Daly.

Un EP surprenant de A à Z

La première chose qui nous surprend avec “Hallucinations”, c’est probablement la pochette. Loin du noir et blanc auxquels nous avons pu être habitués par le passé, ce sont les trois musiciens qui sont mis en avant, le tout en couleurs.

Tout au long de notre écoute, une chose nous frappe : la maturité qu’ont pu prendre les trois artistes. Nous sommes loin de leur premier EP, “Acoustic” (2014). À l’exception peut-être de “Things Are Better” dont l’instrumental et l’univers nous rappellent “Mind Over Matter”. Un clin d’oeil tout en douceur aux fans de la première heure, qui peuvent se trouver un peu déstabilisés par le “nouveau” PVRIS.

Si “Death Of Me” avait pu surprendre lors de sa sortie, “Nightmare” est sans aucun doute le morceau le plus percutant du tracklisting. Son énergie particulière, la voix de Lynn qui oscille entre des aigus qui nous donnent le tournis et des cris saturés, et l’instrumental à la fois sombre et terriblement actuel. C’est sans aucun doute LE titre incontournable de cet EP. Et nous n’avons aucun doute sur le fait qu’il risque de le devenir également en concert. S’il y a bien un morceau à écouter sur “Hallucinations”, c’est celui-là.

Des titres percutants et personnels

Si “Nightmare” nous laisse avec le souffle coupé, c’est également le cas de “Old Wounds” mais d’une toute autre façon. Empreinte de nostalgie, c’est le premier titre de la formation qui traite aussi frontalement d’amour : “I think I could love you until the day that you die / if you let me love you when the timing is right”. Des paroles intimes et poétiques qui mettent une fois de plus en lumière le talent de parolière de Lynn Gunn.

Cet EP, qui a probablement représenté un défi de taille pour la frontwoman, nous prouve, une fois encore, le talent et la passion de la jeune femme pour son art. Elle se met à nu, sans détours. Elle ne se cache pas derrière des symboles ou des messages cryptiques, comme ça a pu être le cas par le passé. Cela rend cet essai d’autant plus accessible, y compris pour les non-initiés à l’univers de PVRIS.

“Hallucinations” marque définitivement un nouveau départ pour PVRIS, avec des sonorités plus électro et plus sombres qu’auparavant. Mais l’ensemble est si cohérent et abouti que ces changements paraissent naturels et dans la continuité du précédent album.

Informations

Label : Warner Music
Date de sortie : 25/10/2019
Site web : www.pvris.com

Notre sélection

  • Nightmare
  • Old Wounds
  • Hallucinations

Note RUL

 4/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire

Coralie Monange

Coralie Monange

Journaliste-rédactrice
Je peux écrire sans regarder mon clavier et trouver LE gif adapté à chaque situation.