ChroniquesSlideshow

Puddle Of Mudd – Welcome To Galvania

“Welcome To Galvania” marque le retour en studio pour les Américains de Puddle Of Mudd. Les anciens protégés de Fred Durst (Limp Bizkit) n’avaient rien produit depuis plus de dix ans. Accusés de playback, cumulant les déboires avec la justice, l’idée d’un nouvel opus semblait être de plus en plus compromise. L’album est-il le résultat d’un nouveau souffle créatif ?

Un retour au grunge

“Come Clean” (2001) s’était imposé dans l’univers neo metal de l’époque grâce à ses influences grunge très marquées. Une voix proche de celle de Kurt Cobain, un chanteur tourmenté, des riffs simples et efficaces en plus d’une énergie très metal. Musicalement, le groupe maintient le cap du grunge, oscillant entre Nirvana et Alice In Chains.

“Go To Hell” et “Diseased Almost” renouent avec les recettes gagnantes de Puddle Of Mudd. Des riffs assez lourds et une mise en avant de la voix éraillée de Wes Scantlin. Une voix qui atteint le paroxysme de son côté “sale” sur le refrain de “Just Tell Me”.

“Kiss It All Goodbye” se veut dans la lignée du cultissime “Blurry”. Des influences bluesy et grunge pour une ballade comme Puddle Of Mudd sait les faire. Malheureusement, si tous les éléments sont là, l’émotion n’est pas aussi forte que par le passé.

Si le groupe ne surprend pas, il se veut rassurant sur sa capacité à continuer de composer des titres efficaces.

Un album thérapeutique

Le combat de Wes Scantlin contre les démons de son passé semble être le thème principal de “Welcome To Galvania”. Ses frasques n’ont cessé de défrayer la chronique ces dernières années. Accusations de possession de cocaïne, arrestation pour ivresse publique, vandalisme sur un carrousel à bagages dans un aéroport, etc. La liste est longue, le chanteur ne s’en cache pas.

Le premier single “Uh Oh” accroche l’oreille par son côté nonchalant aux relents country. Les lignes de chants faussement naïves, associées à des riffs assez lourds, cachent un texte plutôt sombre. Scantlin fait part de son combat contre l’addiction et de ses conséquences sur une relation romantique.

Avec “Slide Away”, Scantlin retrace les défis de ces dernières années et la difficulté de les dépasser pour continuer d’avancer. “You Don’t Know” fait ressortir le sentiment d’impuissance ressenti avec l’enchaînement de ces évènements. Chaque morceau reflète une tranche de vie, une réflexion sur ce qu’il a vécu, avec en filigrane une volonté d’aller mieux. La mélancolie du passé se confronte à la résignation du présent pour un résultat assez probant.

Nouvelle équipe pour un nouveau départ

“Welcome To Galvania” marque le début d’une nouvelle ère pour Puddle Of Mudd. Changement de label au profit de Pavement Entertainment. Un label sur lequel on rencontre des fantômes du passé comme Dishwalla ou Powerman 5000. Côté musiciens, les membres ont été remplacés en 2015. La formation se compose désormais de Matt Fuller (guitare), Michael John Adams (basse) et Dave Moreno (batterie). Le disque prouve que la formation fonctionne bien et donne envie d’entendre un prochain album.

Puddle Of Mudd prend le parti de faire ce qu’il sait faire et le fait bien. “Welcome To Galvania” ne réinvente pas les codes du genre, mais reste efficace. Wes Scantlin semble avoir repris du poil de la bête et replace son groupe dans la catégorie des artistes à suivre.

Informations

Label : Pavement Entertainment
Date de sortie : 13/09/2019
Site web : puddleofmudd.com

Notre sélection

  • Diseased Almost
  • Uh Oh (Come Clean Version)
  • Kiss it All Goodbye

Note RUL

 3,5/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire

Marion Dupont
Engagée dans la lutte contre le changement climatique le jour, passionnée de Rock et de Metal le soir !