ChroniquesSlideshow

Pogo Car Crash Control – Tête Blême

Ecouter Pogo Car Crash Control revient à se prendre une bonne claque dont on ne ressort pas indemne. Aussi bien sur album qu’en live, le groupe d’Ile-De-France fait preuve d’une énergie de tous les instants. Après un premier disque réussi (“Déprime Hostile”) sorti en 2018 et des prestations live remarquées aux quatre coins de l’Hexagone, le quatuor ressort le bleu de chauffe pour notre plus grand bonheur. Le bien nommé “Tête Blême” aura donc pour mission de confirmer tout le bien que l’on pense de ces musiciens enragés. La réussite sera-t-elle au bout ?

Une rage inimitable

Dès les premières minutes d’écoute, il est évident que les Parisiens n’ont pas changé de cheval de bataille. La déferlante de décibels est dingue d’intensité. Les riffs pleuvent et la rythmique se révèle diabolique. Les textes en français sonnent toujours admirablement et les refrains scandés avec rage renvoient toujours vers ce côté punk façon vitriol. “L’odeur de la mort”, “Qu’est-ce qui va pas?”, “Tête blême” : autant de brûlots qui donnent l’envie irrémédiable de se déchaîner. La première écoute se veut donc rassurante. Dans la droite lignée de “Déprime Hostile”, ce nouvel album brûle tout sur son passage. Mais peut-on résumer ce disque qu’à cela ? Non, car il est plus soigné qu’il n’y paraît.

Des nouveautés de premier ordre

“Tête Blême” ajoute des éléments qui font penser que le groupe a clairement pris en maturité et sait où il va. La production apparaît beaucoup plus aiguisée que précédemment. En résulte un son massif qui donne de l’épaisseur aux compositions. “Qu’est-ce qui va pas?” ou encore “L’histoire se répète” ne peuvent pas renier ce fait. Le travail sur la voix est également un gros plus. Passant du clair au plus guttural possible, les chants font transpirer les morceaux d’une rage folle. “Pourquoi tu pleures” illustre à merveille comment la performance vocale peut donner vie aux créations du quatuor. Car là où le groupe tape fort, c’est quand il s’agit de créer des atmosphères angoissantes où les paroles prennent vie. “L’intérieur de ton corps” en est l’exemple le plus frappant en proposant un réel voyage à l’auditeur. Voyage teinté d’introspection et de détresse. Un univers qui colle parfaitement au quartette.

Un potentiel indéniable

P3C est définitivement l’avenir du rock français au sens large. Sans concession, les compositions ne peuvent que trouver un auditoire qui sera séduit obligatoirement. Le temps n’est évidemment pas aux concerts, mais l’attente de voir ces morceaux en live est évidente. Un peu de chauvinisme ne fait pas de mal, soyons fier d’avoir un groupe aussi prometteur dans l’Hexagone !

Informations

Label : Panenka Music
Date de sortie : 18/09/2020
Site web : www.pogocarcrashcontrol.fr

Notre sélection

  • L’odeur de la mort
  • Qu’est-ce qui va pas?
  • L’intérieur de ton corps

Note RUL

 4/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire