ChroniquesSlideshow

Of Mice And Men – EARTHANDSKY

Depuis quelque temps, Of Mice & Men ne manque pas de jouer aux montagnes russes avec les fans. D’abord avec l’inquiétant départ d’Austin Carlile en 2016, très rapidement comblé par le bassiste et désormais actuel frontman. En effet, Aaron Pauley a su s’imposer comme un leader crédible. Avant de refaire une frayeur en mettant de côté sa musique post hardcore pour quelque chose de plus radio friendly. La leçon a-t-elle été retenue ? Le groupe s’est-il retourné vers ce qu’il fait de mieux ? “EARTHANDSKY” est un disque à ne pas manquer !

“EARTHANDSKY” s’ouvre sur une excellente première note avec “Gravedancer”. Un titre qui est très surprenant, très lourd et surtout marqué par l’utilisation d’un erhu ! Pour ceux qui dormaient en cours de musique au collège, il s’agit du violon traditionnel chinois à deux cordes. L’instrument fait office de mélodie de base, et même de solo. Bref, très impressionnant ! Malheureusement, ce ne sera qu’un “one shot” pour cette unique piste.

Quant au reste du disque, il faut le dire, celui-ci n’a rien d’extraordinaire. Of Mice & Men est revenu à ses racines. Ce n’est, malgré tout, pas pour autant une mauvaise chose. En effet, le tout est extrêmement carré, maîtrisé et il est évident que cet ensemble trouvera sa place dans les setlists de tournée, déjà bien remplies.

Cependant, l’originalité de cet album se trouve via ce son très lourd, si ce n’est le plus lourd des désormais six disques. A la fois très contrasté par des passages clairs mais aussi très intenses. L’exemple le plus parlant est “Linger” ou “Mushroom Cloud”. Deux titres qui naviguent totalement entre noirceur et lumière.

Il apparaît donc évident que thème de l’album n’est pas étranger à cette construction. Et il semble que ce soit là toute l’importance de cette réalisation. “EARTHANDSKY” a été décrit par Aaron Pauley comme le plus personnel, pour lui. Il y raconte ses démons, ses luttes et un certain sentiment d’autodestruction. Avec des paroles telles que : “Je sais que je tourne en spirale, j’attends juste de tout exploser” qui sont là encore contrastées comme dans la construction des morceaux avec des titres tels que “How To Survive” et ses paroles : “Je vais vous montrer comment survivre dans ce monde qui enseigne l’œil pour œil”. Ou encore : “Je vais faire amende honorable ou je ressusciterai les morts”. Le tout termine un disque qui porte le titre parfait, “EARTHANDSKY”. Terre et ciel pour les non-anglophones.

Ce sixième album d’Of Mice & Men n’est donc pas uniquement pour ceux qui s’intéressent à la musique brute. Dans ce cas, l’ensemble est lambda et n’apporte pas grand-chose à l’héritage du groupe. Là où il trouve sa force, c’est bien dans la profondeur des textes et l’histoire personnelle du chanteur, qui nous livre ici sa meilleure composition depuis la création du quatuor.

Informations

Label : Rise Records
Date de sortie : 27/09/2019
Site web : www.ofmiceandmenofficial.com

Notre sélection

  • Linger
  • How To Survive
  • Suffocate

Note RUL

 3,5/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire