ChroniquesSlideshow

Nord – The Only Way To Reach The Surface

Originaire des Hauts-de-France, c’est par amour pour sa région que le groupe décide de choisir son nom. Plusieurs changements de line up, un EP puis un premier album. C’est sous forme d’un quatuor que Nord sort son deuxième disque et par le biais du très qualitatif label français Klonosphere.

Entre terre et mer

Ce qui frappe à la première écoute c’est la richesse contrastée qui découle des neuf morceaux. À l’image de son visuel, il faut prendre le temps de s’approcher pour en voir tous les détails. Bien souvent rangé dans la trop facile catégorie “post rock”, l’étroitesse de cette étiquette montre vite ses limites dans le cas présent.

En effet Nord arrive à faire cohabiter au sein d’un même morceau des influences variées et parfois difficilement conciliables. “We Need To Burn Down This Submarine”, mélange tapping et chant clair à la Tesseract puis amène sur des plans rythmiques bien plus mathrock voir funk.

D’autres titres comme “Anger Management” balancent et oscillent entre du The Mars Volta ou l’érotisme galopant d’un Dance Gavin Dance. Le tout avec des vocalises rappelant Jared Leto et Thirty Seconds To Mars. Toutefois, Nord sait se faire incisif. Comme sur “Violent Shapes” et son intro flirtant avec le black metal et sa conclusion massive, très djent.

Ainsi donc, la meilleure façon de qualifier le groupe serait un rock progressif protéiforme. Sachant, dans un seul et même titre, alterner les ambiances sans coupures et sans jamais perdre son auditeur. Passant habillement de riffs percussifs à des passages planants. Le minéral sublimant l’organique et inversement.

Le meilleur exemple étant illustré par “The Unstoppable”. Faisant également appel au hurleur des français de Nesseria, ce morceau ultra efficace mélange chant saturé et chant clair. Ambiances planantes et rythmiques agressives qui raviront les orphelins des légendaires The Dillinger Escape Plan.

Koan zen

Enregistré pour la troisième fois au Boss Hog Studio (General Lee, Fall Of Messiah, The Prestige), la production est claire, permettant de multitudes réécoutes sans jamais fatiguer l’oreille et tout en profitant au maximum de la richesse des morceaux.

Nord est un groupe à la limite. Limite car il sait, grâce à son talent de composition mélanger avec goût des éléments pop. Des claviers et des vocodeurs façon Bon Iver comme sur “1215225 part 2” ou “Love”. Le chant étant d’ailleurs l’une des très grandes forces de cet album.

Limite, car ajouter des cordes (“Circular Haze”) et des cuivres à des structures complexes peut vite faire ressembler le tout à un méli-mélo de démonstrations techniques. Mais les quatre musiciens savent jouer de cette limite et doser savamment les éléments pour rendre ce chaos contrôlé, lisible et jamais vulgaire.

Le disque s’articule autour de morceaux plus courts permettant de relancer sans cesse l’attention de l’auditeur. De prime abord alambiqué , de nombreux points d’accroche ou de mélodies permettent de revenir facilement sur “The Only Way To Reach The Surface”. Tout comme une œuvre de M.C Escher.

Ce deuxième album de Nord est doté d’une précision structurelle qui stimule notre mental malgré l’apparente complexité. C’est là toute l’intelligence de cet ensemble. Réclamer de l’attention sans jamais ennuyer !

Informations

Label : Klonosphère
Date de sortie : 17/04/2020
Site web : nordnordnord.bandcamp.com

Notre sélection

  • The Unstoppable
  • 1215225 Part 2
  • We Need To Burn Down This Submarine

Note RUL

 4/5

Ecouter l’album

1 Commentaire

Ecrire un commentaire