ChroniquesSlideshow

Miles Kane – Change The Show

Entre tous ses projets parallèles (son duo avec Alex Turner, The Last Shadow Puppets, et plus récemment le collectif The Jaded Hearts Club), on en oublierait presque que Miles Kane poursuit aussi une carrière solo. Il faut dire que son album Coup De Grâce, il y a trois ans, ne nous avait pas non plus laissé un souvenir impérissable. Alors quand on a appris son retour avec Change The Show, c’est vrai qu’on ne savait pas vraiment à quoi s’attendre. Et d’ailleurs, que donne ce nouveau disque ?

Dans l’ombre d’un certain Alex Turner

Pas facile de se démarquer quand on a pour meilleur ami Alex Turner, le leader de Arctic Monkeys. Et pourtant, à ses débuts, Miles Kane avait tout pour embrasser la même carrière. Petit génie de la guitare, la critique voit en lui un artiste en devenir et l’un des plus grands espoirs de la scène de Liverpool. L’incroyable The Age Of The Understatement, écrit en 2008 avec son BFF pour leur groupe The Last Shadow Puppets, finit de le propulser sur le devant de la scène. C’est à ce moment qu’il décide de se lancer en solo et ses deux premiers albums Colour Of The Trap (2011) et Don’t Forget Who You Are (2013) sont d’ailleurs de beaux succès. Mais les années passent et là, cela se complique un peu. Une vie à Los Angeles pleine d’excès qui, comme il le dit lui-même, ne lui a pas forcément fait du bien, des dérapages face aux journalistes, un troisième disque Coup De Grâce qui part dans tous les sens, des concerts bâclés. Ces derniers temps, l’ex jeune prodige avait perdu de sa superbe. Mais comme on l’aime bien, on espérait vraiment qu’il rentre dans le droit chemin avec son quatrième album studio Change The Show. Et cela semble en bonne voie !

L’album de la maturité

Fini la débauche à L.A., retour à une vie plus tranquille à Londres. Il n’en fallait pas plus pour que Miles Kane retrouve ce qu’il avait perdu en route. Des mélodies accrocheuses tout en légèreté, associé ici à une ambiance très sixties. Car dans Change The Show, il n’est pas question de guitare tonitruante et de rock criard mais bien d’un changement de registre. C’est un album rétro qui puise son inspiration dans le rock des années soixante. Et on le sent tout de suite avec la chanson d’ouverture “Tears Are Falling” suivie de la très rythmée “Don’t Let It Get You Down”, premier extrait révélé en août dernier. You’ve Always Been Here, sorti avec The Jaded Hearts Club en 2020 y est-il pour quelque chose ? Sans aucun doute, quand on sait que le disque n’est constitué que de reprises des plus grands tubes rock des années soixante. Même ambiance sur la très dansante “Nothing’s Ever Gonna Be Good Enough” en duo avec la chanteuse soul Corinne Bayley Rae. A trente-cinq ans, le musicien signe l’album de la maturité. Les principaux thèmes abordés tout au long ne sont d’ailleurs que des réflexions sur sa vie, la vie en général, l’amour et le temps qui passe. Avec des morceaux entraînants comme “Caroline”, “Never Get Tired Of Dancing” et des ballades soul et nostalgiques telles que “Coming Of Age” et “Constantly”, l’ensemble dégage une belle énergie tout en cohérence. “Adios Ta-ra Ta-ra” conclût le tout avec cette même note positive.

Avec Change The Show, Miles Kane nous offre un retour réussi et onze morceaux accrocheurs que l’on écoute tous avec plaisir. Même s’il ne restera probablement pas son album le plus marquant, il laisse présager le meilleur pour la suite de la carrière du dandy british au talent indéniable.

Informations

Label : BMG
Date de sortie : 21/01/2022
Site web : mileskane.com

Notre sélection

  • Adios Ta-ra Ta-ra
  • Coming Of Age
  • Change The Show

Note RUL

 3,5/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire