Chroniques

Mike Shinoda – Post Traumatic

Rares sont ceux qui ne connaissent pas Mike Shinoda. Membre à part entière de Linkin Park, le musicien sort son premier album studio en tant qu’artiste solo. Sobrement nommé “Post Traumatic”, cet opus promet d’être aussi sombre qu’émouvant. Profondément affecté par la disparition de Chester Bennington, chanteur et figure emblématique de Linkin Park, mais surtout véritable ami de Shinoda, la musique a été son exutoire afin de réussir à faire son deuil.

Le Californien nous avait déjà donné un aperçu de son travail lors de la sortie d’un court EP il y a quelques mois, dans lequel nous avions pu écouter “Place To Start”, “Over Again” et “Watching As I Fall” qui ne sont autres que les pistes d’ouverture de son nouvel effort.

Désireux de partager son ressenti avec son public, tout aussi bouleversé que lui, ces morceaux sont de véritables lettres ouvertes dans lesquelles il raconte les semaines suivant la terrible nouvelle qui s’est abattue sur le monde du rock, et sur son monde tout court. Dans “Place To Start”, on entend des extraits d’appels de ses proches inquiets et prenant de ses nouvelles, mêlés à des paroles qui ne laissent pas de doute quant au sujet que l’ensemble abordera.

Tous les titres sont poignants, et l’Américain a volontairement décidé de ne pas utiliser de filtre dans ses textes. Ainsi, toutes les émotions qu’il a pu ressentir sont passées en revue : du désespoir à l’incompréhension, de la colère à la douleur, le tout sur un instrumental très sombre qu’il a créé et produit lui-même. Dans “Post Traumatic”, nous ressentons son besoin d’utiliser la musique comme remède et pansement, mais également comme lien avec toutes les personnes touchées par le décès de Bennington. Il est certain que les plus grands fans de LP apprécieront cet opus, et trouveront du réconfort dans ce dernier.

Impossible de parler de ces nouveaux titres sans parler des quelques collaborations qui y figurent; parmi elles se trouvent de grands noms tels que Blackbear ou Machine Gun Kelly, qui sont également connus pour leurs textes directs et pleins d’honnêteté. Cela reste cohérent avec le reste de l’essai et la démarche de Shinoda. Son désir d’être franc et de briser le tabou autour de la souffrance mentale que le suicide peut entraîner dans l’entourage de la personne qui a recourt, rend tout son travail encore plus fort et solide.

C’est également une façon pour lui de parler des maladies mentales et plus particulièrement de la dépression, avec laquelle Chester Bennington a lutté tout au long de sa vie. Un bel hommage, en somme.

“Post Traumatic” confirme le talent indéniable du musicien et restera un album puissant, unique, autant dans ses compositions et sa production, que dans sa signification.

Informations

Label : Warner Music
Date de sortie : 15/06/2018
Site web : www.mikeshinoda.com

Notre sélection

  • Over Again
  • Nothing Makes Sense Anymore
  • Promises I Can’t Keep

Note RUL

4.5/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire

Coralie Monange

Coralie Monange

Journaliste-rédactrice
Je peux écrire sans regarder mon clavier et trouver LE gif adapté à chaque situation. Ah, et j'aime les blagues qui ne font rire que moi.