ChroniquesSlideshow

Many Masks – The Ride

A l’heure des gestes barrières et des équipements de protection sanitaire, l’EP du canadien Many Masks tombe plutôt à pic. Le masque se posera ici sur la partie haute du visage pour apprécier les cinq titres de “The Ride” les yeux fermés.

Sortis le 13 mars 2020, les premiers sons de l’auteur-compositeur-producteur-interprète Many Masks impressionnent par leur personnalité. Un seul artiste aux mille talents se cache cependant derrière cette identité plurielle.

L’homme aux masques

La rumeur court qu’il s’appellerait Joseph mais personne n’a pu le confirmer. Many Masks est le produit musical d’une seule personne dont l’anonymat sera conservé le plus longtemps possible. Composé, enregistré et produit dans la solitude canadienne, cet EP aux accents autobiographiques réunit pourtant tous les ingrédients pour rassembler les foules.

La production à dominante électronique est extrêmement riche et travaillée, parfois même presque expérimentale. Certains élans de la voix traînante et filtrée peuvent rappeler quelques morceaux des Black Keys, mais la personnalité de l’ensemble est si prononcée qu’il en devient compliqué de dresser des parallèles. Le style de Many Masks est très difficilement descriptible. Electro ? Indie ? Pop ? Aucun de ces registres ne semble correspondre exactement à l’atmosphère étrangement rassurante et planante dégagée par ces cinq morceaux.

Virée planante

Le titre éponyme “The Ride” plante un décor musical de ville fantôme, rythmée par des cordes mystérieuses. La voix est lancinante, traînante sans ennuyer. Très étonnamment et bien que le rythme soit assez uniforme tout le long de l’EP, les sons se succèdent sans se ressembler. La boîte à rythme est exploitée à son maximum et parvient à offrir à Many Masks un univers musical unique.

“The Ride” et “The Beast” immergent progressivement l’auditeur dans ce nouveau monde électronique expérimental, tandis que “Scissors” et son synthé analogique (ou ce qui y ressemble) offrent un titre un peu plus groovy. Chaque morceau propose alors un son ou un rythme différenciant. “Back Then” est plutôt aérien alors que “The Knot” inonde de ses sonorités presque liquides.

Ce premier EP présente un univers musical personnel déjà très abouti, à la fois organique et fantasmagorique. Many Masks agit seul mais a certainement encore de nombreuses facettes à nous faire découvrir !

Informations

Label : Ad Litteram
Date de sortie : 13/03/2020
Site web : www.facebook.com/manymasksmusic

Notre sélection

  • The Ride
  • The Beast
  • Scissors

Note RUL

 3,5/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire

Mathilde Deau
Inconditionnelle de festivals et ouverte à toute proposition musicale.