ChroniquesSlideshow

Madina Lake – The Beginning Of New Endings

L’EP de cinq titres signe le retour des anciens emos de Chicago. Verdict ?

Le groupe aura eu une stratégie de communication curieuse : sur cinq morceaux présents sur le mini album, Madina Lake en aura diffusé… quatre sur les réseaux sociaux. Étonnant et tout à fait en adéquation avec le parcours du quatuor de Chicago depuis le début de sa carrière. Toujours libre et en décalage avec les diktats de la musique.

Cinq titres et puis s’en va

“Playing With Fire” ouvre les hostilités et nous ramène d’un bon en arrière en 2009 : on retrouve la patte “emo” des Américains, toujours aussi efficace et percutante. Le son est bon, les textes fidèles à des titres plus anciens. “Playing With Fire” c’est “Pandora” version 2020. Plus énervé, moins larmoyant. Un morceau qui a le mérite de poser l’ambiance pour le reste de l’EP.

“Love Is War” est un titre qui pourrait être sorti de l’un des précédents disques tant la ressemblance est frappante. Avec son riff de guitare en introduction, on se dit qu’on va s’en prendre plein la figure. Mais étonnamment doux, ce titre séduit par son côté pop.

“Silver Lines” est, quant à lui, un morceau punchy et électrique. Tout aussi semblable à ce qu’à pu faire le groupe de Chicago par le passé, il se démarque légèrement par des instruments quelque peu en retrait et des boucles électroniques bienvenues. On retrouve là la patte de Mateo Camargo, ingénieur du son et musicien virtuose, qui a toujours su instiller sa passion du rock industriel à la musique des Américains. Cependant, la fin quelque peu abrupte du morceau nous laisse un peu déçu. Où sont les longues outro de Madina Lake ?

“Heart Of Gold”, entraînant et presque dansant, renoue quant lui avec un titre comme “One Last Kiss”.

Un retour aux sources

Cet EP est à la fois un véritable retour aux sources, mais aussi un vrai concentré d’évolution. Même si les thématiques, le son restent les mêmes, on sent que les musiciens ont pris le temps (neuf ans…) pour sortir un album dont ils pourraient être fiers.

Cela se ressent particulièrement sur le morceau de huit minutes, “Tiny Weapons”. Tout fan de Madina Lake n’est pas surpris par sa longueur ! Faisant le pont entre le mal aimé “World War III” et un prochain album (qui sait ?), il symbolise toute la dualité de ce “The Beginning Of New Endings” : à cheval entre le passé et le présent. L’évolution nécessaire du quartette, tout en gardant son ancrage dans ce qui a fait sa marque de fabrique.

Une nouvelle page de l’ère Madina Lake s’ouvre à présent. On a hâte d’écouter ce que le groupe nous réserve pour la suite, tant ce premier EP de “retour” est alléchant !

Informations

Label : Strange Entertainment Records
Date de sortie : 25/09/2020
Site web : www.facebook.com/MadinaLake

Notre sélection

  • Playing With Fire
  • Heart Of Gold
  • Tiny Weapons

Note RUL

 4/5

Ecrire un commentaire

Laura Navarre
J'ai annoncé à mes parents à 16 ans que mon objectif professionnel était de produire la prochaine tournée de U2. Depuis de l'eau a coulé sous les ponts (et U2 fait de la musique relativement passable). Passionnée de musique depuis son plus jeune âge, je me suis écartée du chemin musical parental (Queen & la chanson française), pour rejoindre celui autrement plus sympathique du ROCK.