ChroniquesSlideshow

Machine Gun Kelly – Downfalls High


On ne le dira jamais assez, mais cette pandémie mondiale aura au moins développé la créativité de certains artistes. Que ce soit les concerts concepts, les lives avec introspection et autres. Beaucoup ont compensé le manque de tournées par l’originalité. Machine Gun Kelly ne fait pas exception. Après plusieurs teasers, “Downfall High” son “Grease” version pop punk est arrivé. Voyons voir ce que cela donne !

Nos petits coeurs d’emo seront satisfaits

Produit et réalisé par MGK et MOD SUN, cette “première expérience de film musical” font de la star pop punk et son producteur de “Tickets To My Downfall” Travis Barker les narrateurs de l’histoire de quarante-neuf minutes, qui met en scène Scarlett (Sydney Sweeney) et Fenix (Chase Hudson) dans le rôle d’un couple naviguant dans un lycée.

Pour tous les amoureux de l’ère emo, pop punk, des mèches en travers et du “La vie c’est nul”, vous serez servi ! L’histoire coche toutes les cases : le garçon impopulaire qui s’habille en noir et se maquille avec la jolie fille blonde populaire, dans un lycée américain. Ajoutez à cela une histoire qui mêle un amour au premier regard “impossible”, du drame, des blagues et des rêves de musique et le combo est parfait !

Bien que l’histoire soit “classique” et bien loin d’être originale, on se laisse prendre par cette romance et ces deux protagonistes très bons dans leur rôle. Malgré les seulement quarante-neuf minutes, on s’attache et chaque personnage dégage quelque chose de touchant. L’humour est également bien dosé et l’on sent que Machine Gun Kelly s’est fait plaisir et ne s’est pas longtemps pris la tête sur ce projet.

Une réalisation très classique, mais quelle performance !

MGK le dit lui-même, ce film est “presque comme si j’avais tourné quatorze vidéo clips à la suite, mais avec une narration qui n’a rien à voir avec les histoires de ma vie personnelle. Le film se concentre sur d’autres personnages, et puis moi et Travis Barker ne sommes que les narrateurs. C’est un concept intéressant car personne n’a jamais fait cela pour un album, à l’exception peut-être du “The Wall” de Pink Floyd.”

On ne va pas dire au réalisateur qu’il a tort, bien au contraire. Même si les parties “clip vidéo” créent un petit décalage avec le film, il n’est en rien gênant, on l’accepte comme tel. Tel est l’avantage de ne pas avoir les attentes d’une grosse production. L’élément le plus perturbant étant tout de même les collaborations du disque mettant en vedette Trippie Redd, blackbear, iann dior ainsi que Maggie Lindemann. A noter que Halsey n’a pas répondu présente !

Il est toujours aussi bon de voir quelle direction artistique prend MGK et avec quel plaisir il le réalise. Ce film ne remportera certes pas d’Oscar mais il est difficile de croire qu’il a été réalisé dans un but autre que de se faire plaisir et donner quelque chose aux fans. Le duo MGK/Barker a un bel avenir, on pourrait presque avoir envie que la situation mondiale actuelle continue. Bref, ce n’est pas long et cela fait plaisir : si vous n’avez pas encore regardé “Downfalls High”, foncez !

Site web : downfallshigh.com

Ecrire un commentaire