ChroniquesSlideshow

LEVARA – LEVARA

Ils viennent de Los Angeles mais ne sont pas tous Américains : RockUrLife vous présente LEVARA et son rock entre glam, hard et pop. Leur premier album éponyme est disponible depuis le 14 mai 2021 et ne manquera pas de vous faire dodeliner de la tête (et bien plus si affinités).

C’est l’histoire d’un Français (Jules Galli au chant), d’un Américain (Trev Lukather à la guitare) et d’un Anglais (Josh Devine à la batterie) qui ont séparément fait un petit bout de chemin artistique avant de se rencontrer à L.A. et de former LEVARA. Le premier disque donne un aperçu de la direction qu’ils souhaitent désormais prendre.

Bouillon de cultures

C’est donc en capitale musicale du rêve américain que les trois comparses du groupe décident d’unir leurs forces, après de belles expériences individuelles. Alors que Josh était batteur officiel sur les tournées de One Direction pendant plusieurs années, Jules élisait résidence en salle de concert hollywoodienne (l’Hotel Café) avec l’une de ses précédentes formations. De son côté, Trev a été biberonné au rock puisque son père n’est autre que Steve Lukather, l’un des membres fondateurs de Toto.

Une formation de trois artistes passionnés par la musique et bien ricains dans l’âme : voici un résumé du programme. A l’écoute de ce premier album produit avec beaucoup de cohérence, on ne peut s’empêcher de penser aux sonorités made in USA à l’ancienne de groupes comme Bon Jovi. Sur les excellents “Ever Enough” et “Chameleon”, la guitare électrique fait savamment monter les morceaux en puissance et accompagne des refrains percutants qu’on ne peut s’empêcher de chanter en cœur avec Jules Galli.

Le rock est la véritable toile de fond musicale de LEVARA mais y prend plusieurs formes. Lorsque “On For The Night” ou “Ordinary” transpirent d’inspirations plus pop rock, “Heaven Knows” et “Just A Man” chantent leur amour du glam rock vintage. Dans tous les cas, les formidables et systématiques solos de guitare électrique de Trev ramènent aux origines du groupe.

Coup d’essai

Ce disque est leur premier mais les membres de LEVARA sont loin d’être des débutants. Les mélodies rock harmonieusement chantées par Jules, les riffs passionnés de Trev et le rythme de Josh constituent un ensemble artistique où chaque individualité est indispensable à la mise en valeur des autres.

Peut-être un peu trop bons élèves, la cohérence indiscutable de l’album de LEVARA fait malheureusement manquer à certains titres de personnalité, comme pour “Allow” ou “Can’t Get Over”. Sur des tubes en puissance comme “Heaven Knows” ou “Automatic”, les refrains sont efficaces mais mettent aussi en évidence le manque de caractère du reste du morceau, malgré le potentiel évident de ses interprètes.

Le talent manifeste de ce nouveau trio réserve de belles surprises pour la suite. Le rêve américain de LEVARA est en marche et soulèvera sans aucun doute bientôt les foules.

Informations

Label : Mascot Records
Date de sortie : 14/05/2021
Site web : www.levaramusic.com

Notre sélection

  • Ever Enough
  • Chameleon
  • Ordinary

Note RUL

 3/5

Ecouter l’album

2 commentaires

  1. Malheureusement il n’y aura pas de suite de ce trio.
    Trevor Lukather a été remercié par ses deux compère il y a quelques temps.

Ecrire un commentaire

Mathilde Deau
Inconditionnelle de festivals et ouverte à toute proposition musicale.