ChroniquesSlideshow

Last Train – The Big Picture

Réussir d’une main maître son premier album peut s’avérer un cadeau empoisonné. Les attentes suscitées sont grandes et il est difficile de renouveler la même performance. C’est à ce challenge périlleux que se sont frottés les Français de Last Train. Révélés par des performances scéniques tonitruante et un album, “Weathering” (2017), de toute beauté, le quatuor ressort le bleu de chauffe avec “The Big Picture”. Pour cette nouvelle réalisation, les Alsaciens se sont expatriés en Norvège mais n’ont pas bouleversé leur manière de fonctionner en mettant le live au centre de leurs enregistrements. Ce nouvel album confirmera t-il tout le bien que l’on pense d’eux ?

Une mise en bouche réussie

Histoire de nous mettre en appétit, les quatre musiciens ont révélés deux singles avant la sortie officielle. “The Idea Of Someone” montre Last Train sous un jour apaisé qui tranche avec les morceaux rock de son premier disque. La mélodie fine alliée au chant tout en maîtrise de Jean-Noël Scherrer fonctionne efficacement et s’achève sur un final frissonnant. Cette montée en puissance révèle une qualité d’écriture qui a encore prit en maturité et en assurance. “Disappointed” prend le contre pied en renouant avec des caractéristiques plus familières. L’intro de basse débouche sur des riffs de guitares rageurs et épais beaucoup plus rentre dedans que le titre précédent. Ces deux singles préparent le terrain et montrent un Last Train à deux facettes. Le quatuor ne renie pas ses racines rock mais y ajoute une finesse et une fragilité qui fait sensation.

Une écoute haletante

L’écoute de “The Big Picture” se révèle très intense et ne faiblit qu’a de très rares occasions. Les Alsaciens délivrent des compositions très bien ficelées et qui alternent judicieusement les moments agités et plus calmes. “On Our Knees” en est le parfait exemple avec des parties de guitares acérées entrecoupées de parties sereines tout en justesse. Cette recette est souvent utilisée et fait clairement mouche. Le quatuor ne se lâche que par intermittence mais le fait avec une expertise impressionnante. Et comme en plus, la production et les instruments se trouvent parfaitement dosés, les morceaux n’en sont que plus percutants. La mélancolie transpire à travers les compositions mais débouche toujours sur des moments de grâce notamment à travers des riffs ou solos de guitares bien sentis (“Scars”, “I Only Bet On Myself”). “Tired Since 1984” enfonce le clou avec une ambiance acoustique et un final bluffant de précision.

Le bouquet final

Bien décidé à laisser un souvenir impérissable de cet album, Last Train termine fort. L’instrumental de piano “A Step Further Down” introduit le titre éponyme qui constitue la pièce majeure du tracklisting. Pendant dix minutes, les Alsaciens délivrent un modèle de composition qui fait passer l’auditeur par toutes les émotions. La douce montée en puissance avec la tension en filigrane débouche sur une explosion finale qui ne peut laisser indifférent. La voix de Jean-Noël Scherrer rayonne et fait passer une multitude de sentiments. Le clip réalisé par le guitariste, Julien Peultier, accompagne idéalement ce morceau avec des images d’archives poignantes du groupe qui font prendre tout son sens à “The Big Picture”.

Un tour de force remarquable

Last Train ne réussit pas seulement à délivrer une deuxième œuvre de tout premier ordre. Il arrive également à renouveler son art tout en gardant ce qui a fait sa force. Rage, mélancolie, tendresse, la palette de sentiments découlant de l’écoute est saisissante. Il est donc urgent de voir ces nouveaux brûlots en live lors de la tournée prévue en fin d’année. Et de constater que grâce à Last Train, le rock français a encore de beaux jours devant lui !

Informations

Label : Caroline
Date de sortie : 13/09/2019
Site web : www.lasttrain.fr

Notre sélection

  • The Idea Of Someone
  • Tired Since 1994
  • The Big Picture

Note RUL

 4,5/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire