ChroniquesSlideshow

Lamb Of God – Lamb Of God

Lamb Of God revient en grande pompe après cinq années d’absence avec un huitième album éponyme qui décolle les oreilles. Les Américains maîtrisent leur sujet de bout en bout dans ce disque brillamment réussi.

Le niveau monte d’un cran

La vie du groupe est loin d’être un fleuve tranquille. Entre l’incarcération de Randy Blythe en République Tchèque pour homicide involontaire et le départ controversé du batteur Chris Adler, Lamb Of God a une histoire mouvementée. Cet album apparaît comme une réaffirmation du projet musical. Le quintette frappe un grand coup avec dix titres très affûtés.

Les riffs lourds et aiguisés du combo Norton/Adler font mouche à chaque fois. Comme sur “New Colossal Hate” et ses faux airs de Pantera, qui balance une brutalité jouissive. “On The Hook” ou “Gears” tiennent en haleine l’auditeur avec une déferlante de riffs, des solos et des breaks bien sentis.

L’ensemble s’ouvre sur le saisissant “Memento Mori”. Une ambiance slayeresque avec une voix grave, plonge l’auditeur dans un malaise fantasmagorique. Une petite voix appelle au réveil puis c’est le déferlement de riffs. Le ton est donné. Lamb Of God se renouvelle.

Un nouveau batteur et des guests de luxe

Lamb Of God signe son premier album avec son nouveau batteur Art Cruz. Remplacer le légendaire Chris Adler s’annonçait comme une tâche difficile, mais le défi a été relevé haut la main. Le travail derrière les fûts de Cruz est remarquable, plein de groove et d’uppercuts.

Sur “Routes”, Chuck Billy de Testament apporte la dose d’agressivité nécessaire pour parfaire le morceau. Une influence thrash tellement assumée que le morceau pourrait figurer sur un disque de Testament. En écoutant la voix sauvage et puissante de Jamey Jasta (Hatebreed) sur “Poison Dream” il est facile de s’imaginer une fosse explosive, emplie de corps en sueurs.

Des textes politiquement engagés

Randy l’avait annoncé, il n’y a pas de place pour des textes personnels ou intimes sur ses albums. Chaque morceau fait passer des messages avec un cynisme non dissimulé à l’image du single “Checkmate”. Celui qui ne cache pas sa haine pour Trump ne cible pas l’individu mais le gouvernement, le système et les modes de fonctionnement de la société.

Si les critiques sont vives et sincères, “Lamb Of God” offre également des passages plus optimistes. Un esprit punk et agressif se dégage des paroles. Un esprit qui se retrouve tout au long de l’album dans l’énergie et la brutalité qu’il contient.

Lamb Of God signe probablement son meilleur disque à ce jour avec cet album éponyme !

Informations

Label : Nuclear Blast Records
Date de sortie : 19/06/2020
Site web : www.lamb-of-god.com

Notre sélection

  • Memento Mori
  • New Colossal Hate
  • On The Hook

Note RUL

 4,5/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire

Marion Dupont
Engagée dans la lutte contre le changement climatique le jour, passionnée de Rock et de Metal le soir !