ChroniquesSlideshow

La Roux – Supervision

Au placard la mèche rougeoyante, bienvenue au brushing des années 1980.

Dès les premières notes de “21st Century”, La Roux installe ce qui déroulera le reste de l’album : des riffs de guitare 80’s, de la pop funk dansante et des synthés punchy à souhait.

Difficile de passer à côté également du son inspiré de Nile Rogers, légendaire musicien et accessoirement producteur du “Let’s Dance” de Bowie, sûrement le disque de chevet d’Elly Jackson pour la composition de “Supervision”.

Difficile aussi d’isoler une seule chanson, tant la production est cohérente et globalisée sur cet ensemble de huit titres.

Ambiance néon et K-Way multicolore

Le single “International Woman Of Leisure” ressemble aux tous premiers tubes de Madonna (“Holiday”) tandis que “Do You Feel” rappelle les tubes de Michael Jackson de la même période (tout comme plusieurs voix de fausset). Les chansons sont relativement solides, mais il faudra plusieurs écoutes pour les retenir et éviter qu’elles ne disparaissent de notre mémoire. Etonnant quand on se rappelle les tubes de La Roux comme “Bulletproof”, fixée dans nos mémoires depuis sa sortie.

L’exception qui confirme la règle est le titre “Otherside” au rythme majestueux. Comme une grande partie du disque, il a une légère touche reggae. Le mix des influences funk chic, pop et électro, marque de fabrique du duo anglais, est toujours aussi présent. Quoique moins puissant que sur les deux premiers albums.

Une croisière au large des années 1980

Avec (seulement) huit morceaux mais faisant tous aux alentours de cinq minutes, les ambiances ont le temps de s’installer sur chaque titre. Là où on avait tendance à écouter les premiers tubes de La Roux à fond, cheveux au vent ou en soirée animée, les morceaux comme “Gullible Fool” s’écoute les yeux mi-clos et les doigts battants la mesure. Finie l’immédiateté des premiers succès, bonjour la sensualité moins accessible mais tout aussi plaisante.

Les lignes de basses et de guitare s’étirent jusqu’à l’horizon de chacune des chansons. Les pistes laissent le temps à une atmosphère chaude et sensuelle de s’instaurer. On respire tout au long de cet album. Un disque en forme de croisière en cadillac sur la route des années 1980, les mèches péroxydées dans le vent, et les lunettes de soleil sur le bout du nez. Ensoleillé comme la Californie et comme les cheveux d’Elly Jackson. Pas de prétention, donc pas de déception.

Informations

Label : Supercolour Records
Date de sortie : 07/02/2020
Site web : www.laroux.co.uk

Notre sélection

  • International Woman Of Leisure
  • Automatic Driver
  • Otherside

Note RUL

 4/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire

Laura Navarre
J'ai annoncé à mes parents à 16 ans que mon objectif professionnel était de produire la prochaine tournée de U2. Depuis de l'eau a coulé sous les ponts (et U2 fait de la musique relativement passable). Passionnée de musique depuis son plus jeune âge, je me suis écartée du chemin musical parental (Queen & la chanson française), pour rejoindre celui autrement plus sympathique du ROCK.