ChroniquesSlideshow

Kaiser Chiefs – Duck

Trois ans après l’échec de “Stay Together” (2016) qui était passé à côté de son public, la faute à des sonorités jugées trop pop et électroniques, Kaiser Chiefs revient avec son septième album, “Duck”. Ce dernier est un retour aux sources pour le groupe qui cherche à reconnecter avec son ADN.

Sur la route des débuts

Le retour de Ben H.Allen à la production, déjà présent sur “Education, Education, Education & War” (2014) montre la volonté du quintette de faire oublier “Stay Together”. Le disque est fidèle à l’identité de KC, avec des chansons joyeuses, dynamiques et entraînantes. La voix de Ricky Wilson est toujours aussi puissante et reconnaissable. Peu importe les intonations prises et l’intensité appliquée, sa voix transporte une part importante des mélodies de la bande.

Un retour aux sources teinté de pop

Instinctivement, l’ensemble se divise en trois grandes catégories de chansons. La première regroupe des titres faisant écho aux origines de Kaiser Chiefs. Les premières notes de “People Know How To Love One Another” confirment cette impression avec un riff de basse et une batterie très présente, aboutissant directement sur un refrain entêtant.

De manière générale, la rythmique imposée par ces deux instruments est très marquée sur chacun des morceaux, comme cela pouvait être le cas sur “Employment” (2005).

Le retour de l’utilisation de nombreux choeurs notamment sur “Golden Oldies” ou encore “Don’t Just Stand There, Do Something” nous plonge également dans les premiers albums de la discographie. Lors de nombreux interviews, le chanteur confie s’être inspiré, lors des dix-huit mois d’enregistrement, de l’ambiance et de l’énergie du groupe à ses débuts. Pour cela, il a beaucoup écouté les premiers disques mais aussi les inspirations de l’époque.

Ensuite, on retrouve également un certain nombre de ballades plus pop avec “Target Market”, “Northern Holiday” et “The Only Ones”. Certaines de ces ballades sont oubliables et manquent d’originalité même si elles sont bien exécutées.

Des sonorités électroniques mieux maîtrisées

La dernière catégorie rassemble des titres tel que “Wait”, “Lucky Shirt”, ou encore le single “Record Collection” qui ont en commun une forte utilisation de synthétiseurs. Ces sonorités électroniques sont biens mieux exploitées que sur “Stay Together”. Ainsi, elles viennent accompagner les guitares et non pas les remplacer cette fois-ci.

Un album hétéroclite réussi

La direction artistique pourrait être jugée hasardeuse mais la bonne répartition de ces différentes catégories au fil de l’album permet à l’auditeur de ne pas se lasser lors de son écoute. “Duck” est un disque entraînant qui donne facilement envie de sautiller, ce qui est parfait pour divertir le public durant cette période estivale. Sans être une révolution ni s’inscrire comme un incontournable de la formation, Kaiser Chiefs retrouve le son qui a fait son succès et signe ici un bon album !

Informations

Label : Universal Music / Mercury
Date de sortie : 26/07/2019
Site web : www.kaiserchiefs.com

Notre sélection

  • People Know How To Love One Another
  • Golden Oldies
  • Kurt vs Frasier (The Battle For Seattle)

Note RUL

 3,5/5

Ecrire un commentaire

Augustin Gobs
Passionné d'indie rock, vous pouvez retrouver les meilleurs albums, chansons de chaque année ainsi que de nombreux Best Of sur mon compte Spotify.