ChroniquesSlideshow

Johnny Marr – Fever Dreams Pts 1-4

Regroupant les morceaux des deux premiers EP sortis plus tôt cette année, Johnny Marr nous propose un disque au format éclectique et électrisant.

Fever Dreams Pt 1

Sans surprise pour ceux qui ont écouté Fever Dreams Pt 1, c’est avec un petit plaisir non dissimulé que nous retrouvons les quatre premiers titres de l’EP. Johnny Marr reste sur ses fondamentaux : riffs de guitare pop, électronique accrocheur (un virage déjà entamé sur Call The Comet), un son propre et épuré, comme dénué de tout artifice trop clinquant. Quelques relents des Pet Shop Boys ou de The Smiths sont présents, tout comme la mélancolie ou la sensibilité exacerbée du groupe de Morrissey. Mais passons au reste de l’album.

Fever Dreams Pt 2

Nous retrouvons Fever Dreams Pt 2 qui, sans surprise, est dans la continuité entamée avec le premier EP. On peut justement se poser la question d’avoir morcelé un disque ainsi. Surtout pour le sortir au complet quelques mois plus tard. Mais trêve de bavardage : le son nerveux de “Hideaway Girl” et de “Tenement Time” est en décalage avec le trip plus électronique de “Lighting People” et “Sensory Street”. Tout en force tranquille et en maîtrise.

Fever Dreams Pt 3 & 4

Passons enfin aux titres inédits de cet album. Là où la continuité de style était présente sur les huit premiers morceaux, ici on est plutôt sur une sorte de collection de B-sides variées et sans réel lien entre elles. Intéressant mais déroutant quand on a déjà eu un début de disque très cohérent.

Tout n’est pas d’une qualité égale, mais le talent de Johnny Marr rattrape tout. “The Speed Of Love” se distingue particulièrement : sombre, habité, il démontre une façade plus intense du guitariste. Là où certains titres sont évidents, voire “faciles“, le talent d’écriture et de composition de l’interprète est présent. Alors oui, certains ne seront pas emballés par le choix marqué de l’électronique (quelques morceaux en souffrent, il faut bien l’avouer). Mais c’est un choix comme un autre, et il est intéressant de noter que malgré sa longue carrière, Johnny Marr aime prendre des risques.

Fever Dreams Pts 1-4 est donc un double album varié, foisonnant, riche et complexe à la fois. Souffrant de quelques faiblesses (certains titres seront oubliés très vite), il n’est pas parfait mais a pour lui d’être abouti et bien produit. On peut l’écouter comme une collection de pensées. Après tout, on n’a pas toujours envie d’écouter du Bob Dylan. De temps en temps on aime aussi se faire plaisir et écouter Scorpions ! C’est le même principe ici : chacun peut retrouver dans les titres une humeur, une pensée, une envie qui lui dictera son écoute. A vous, auditeur, de tracer votre route dans ces seize morceaux sinueux.

Informations

Label : BMG
Date de sortie : 25/02/2022
Site web : johnnymarr.com

Notre sélection

  • Spirit Power & Soul
  • Tenement Time
  • Rubicon

Note RUL

 4/5

Ecrire un commentaire

Laura Navarre
J'ai annoncé à mes parents à 16 ans que mon objectif professionnel était de produire la prochaine tournée de U2. Depuis de l'eau a coulé sous les ponts (et U2 fait de la musique relativement passable). Passionnée de musique depuis son plus jeune âge, je me suis écartée du chemin musical parental (Queen & la chanson française), pour rejoindre celui autrement plus sympathique du ROCK.