ChroniquesSlideshow

John Dolmayan – These Grey Men

Évidemment, n’importe quel fan de rock, hard rock ou metal connaît le nom de John Dolmayan. Batteur pour System Of A Down, Scars On Broadway, ce cher John passe de l’ombre à la lumière. Et c’est ainsi que “These Grey Men” pointe le bout de son nez en ce 28 février de l’an 2020.

Une ré-interprétation haute en couleurs

Il est bizarre, et ô combien étrange de sortir un album de reprises comme premier disque solo. En y réfléchissant, c’est dans l’ère du temps. Puis le responsable ne se sent pas l’âme d’un compositeur (selon ses propres dires). Donc pourquoi se priver ?

Avec plus de vingt-cinq ans de carrière professionnelle (et quelques milliers d’heures d’écoutes radiophoniques, les tournées, les trajets et tout ce qui rythme la vie d’un musicien), il serait dommage de se priver d’une palette d’artistes aussi riche et variée pour donner vie à ce premier album solitaire.
Avec Serj Tankian, Jonathan Dorr, M.Shadows, Franky Perez, Tom Morello ou autres Sirusho et Jonah Nimoy, John Dolmayan a cette intuition d’innover (et sortir de la poussière) certains titres emblématiques de sa génération.

Car oui, en lisant le tracklisting, certaines mauvaises langues pourraient se dire que ça sentirait un tantinet comme la naphtaline. Mais que nenni !
On retrouve réellement des ré-interprétations osées, étonnantes et qui fonctionnent de manière réellement convaincante. Chaque musicien vient apporter sa touche, aux morceaux dont il est l’invité. La carte blanche pour “These Grey Men” est-il l’atout qui fait mouche ?

Des guests aucunement dans la demi-mesure

Sur le titre d’ouverture “Road To Nowhere”, c’est le Serj Tankian que l’on connaît avec ses albums solos, cela va sans dire. D’ailleurs, en tendant l’oreille attentivement, peut-être qu’une infime partie de la mélodie fait penser à “Cornucopia” issu de l’album “Harakiri” (2012).

Mais c’est via la reprise de “Starman” que la déroute est assez saisissante. Les fans de Ziggy Stardust ne seront peut-être pas jouasses. Néanmoins, le morceau est assez rafraîchissant et offre une perspective plutôt inattendue de ce classique du rock.

Jonathan Dorr amène sa “cool” attitude dans “What I Know”, qui glisse dans les oreilles comme un coucher de soleil sur le désert de Mojave, simplement zen. Tandis que la reprise de “Runaway” est portée avec brio par Franky Perez, il faut le souligner. Car en écoutant ce classique de Del Shannon sorti en 1961, la déroute est surprenante, tellement la ré-interprétation est à des années-lumière de la version originale.

La reprise la plus surprenante est évidemment “Street Spirit”, interprété à la base par Radiohead. Alors comme première pensée, ça serait : “Du Radiohead à la sauce M.Shadows, cela ne va-t-il pas être indigeste ?”. Mais avec l’orchestration, le solo wah-wah savamment exécuté dont seul Tom Morello a le secret, et un M. Shadows tantôt posé, tantôt envolé, ce titre est plus que légitime. Il est même LA pièce maîtresse qui illustre le mieux, l’esprit musical de cet ensemble.

“Hung Up” est ressuscité par la prestation vocale sublimissime de la chanteuse américano-arménienne Sirusho et “Beautiful Thieves” façon punk rock des familles, emmené par un Jonah Nimoy de gala. Bref un rockeur comme on aime. Comment peut-on être encore surpris ?

Tout simplement avec une version instrumentale totalement hallucinante du “Rock Bottom” d’Eminem. Avec un petit penchant pour le côté percussions, les amateurs apprécieront fortement !

Surprenant mais frustrant

Ce voyage initiatique dans les influences, les couleurs musicales, les contrées mélodiques de John Dolmayan est plus que plaisant. Le chemin parcouru par cet artiste a été vaste et riche. Mine de rien, l’album ne présente que 8 morceaux. Mais n’est-il pas plus important d’avantager la qualité à la quantité ?

Le plaisir n’est pas boudé, en espérant que ce premier disque solo puisse s’offrir un successeur !

En tout cas “These Grey Men” est un album qui rayonne de surprises, car après la grisaille vient les beaux jours !

Informations

Label : Wake Entertainment
Date de sortie : 28/02/2020
Site web : www.thesegreymen.com

Notre sélection

  • Street Spirit
  • Runaway
  • Starman

Note RUL

 3,5/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire