ChroniquesSlideshow

It’s Sunday – Tissue Issues

It’s Sunday est un duo parisien composé de Lucas Lecacheur au chant et à la guitare (Bad Pelicans / Lemon Swell), et de la californienne Dawnie Perry, exilée à Paris, à la batterie. Ils ont signé chez Howlin’ Banana (Th Da Freak, Kaviar Special) et ont enregistré trois EP en février 2017 (“Chambre Dans Le Grenier”), mars 2017 (“C’est Dimanche”) et avril 2018 (“Une Promenade Dans La Forêt”). Luxe et consécration ultime pour ce jeune duo qui a fait la première partie de The Jesus And Mary Chain en juin 2018 au Trianon. Après ce joli tremplin, ce 14 juin sort le premier album “Tissue Issues” en coproduction avec CryBaby (Rendez-Vous).

“Tissues Issues” est un neuf titres minimaliste de rock/indé. It’s Sunday porte bien son nom. À la première écoute, on s’ennuie. Cet album sent le rock 90’s déprimant, le moral dans les chaussettes qui va avec. Sur tout le disque, les voix sont pleines de réverb’, lancinantes, à la juste limite d’être trop molles. L’accent français de Lucas est assumé à 1000% façon Cats On Trees. Les deux voix se marient pourtant parfaitement, et sont toutes deux très nonchalantes, presque négligées. Et puis, à pousser les écoutes, finalement, tout ceci va bien avec cette idée de pop rock 90’s. On s’habitue très vite à ces voix. On en ressent beaucoup d’insouciance et ça en devient attachant.

L’ensemble débute très en douceur avec “Projection On A Sheet”. Une suite d’accords linéaire de shoegaze/lo-fi  qui s’énerve un peu plus en fin de morceau. Sur le titre éponyme, le chant est faussement punk rock, la guitare plus noisy. On se réveille et ça fait du bien ! It’s Sunday s’est fait un petit kif en reprenant “Pray For The Sunshine” de Ozzie Wrong & Mylee Grace. Une ballade rock californien posé qui sent le soleil couchant.

“Permanent Vacation” est de loin le morceau le plus réussi de l’album. Une ballade lente, éclatante qui réchauffe le coeur. Le chant est est mélodieux, parfois crasseux quand Lucas pousse un peu sa voix. Une vraie petite douceur. “Daisy Depression” est dans la même veine. Une plaisante ambiance à la Coconut Records.

Un morceau sort du lot en étant chanté en français. “Comme Un Fool” est un titre commençant lui aussi tranquillement puis s’excitant légèrement. On pourrait penser à un tube de Radiohead.

Ce “Tissue Issues” se clôt sur “Hair”. Un titre qui débute sur une base d’accords fondamentaux qui rappellent le morceau d’ouverture. Celui-ci se terminera d’une note brute et déroutante.

Au final, tout l’album pourrait être la B.O. d’un film que l’on pourrait voir au Sundance Festival. Simple, doux et efficace. Parfait à écouter durant un jour de pluie.

Informations

Label : Howlin’ Banana
Date de sortie : 14/06/2019
Site web : swellprod.bandcamp.com

Notre sélection

  • Permanent Vacation
  • Daisy Depression
  • Leafy Friend

Note RUL

 3,5/5

Ecrire un commentaire