ChroniquesSlideshow

Indianizer – Nadir

Ecouter Indianizer, c’est partir très loin et dans tous les sens. Après un passage aux Transmusicales de Rennes l’an dernier et deux albums, voilà une nouvelle occasion de parler du groupe. Grand trip parmi des sonorités orientales, sud-américaines aux bases rock voire parfois même un poil électro, ça déménage chez les Italiens.

Groupe du monde

Entre rythmes tropicaux et lignes de rock garage, on y trouvera aussi un peu de psyché au synthé. Et pourtant là-dedans, on arrive à entendre des choses familières. Un peu comme l’introduction du premier titre “New Millenium Labyrinth”, qui nous rappelle de loin l’atmosphère des Dire Straits. On pourrait aussi retrouver l’influence de Santana dans les sons de “Reyna Querida”, qui fait la part belle à des sonorités latines.

Les paroles alternent entre français, anglais, créole ou encore espagnol à l’intérieur des morceaux. Tout est mélangé chez Indianizer, qui invente même son propre langage. Le single “Sin Cleopatra” mélange les couplets anglais et espagnols. Le morceau est hyper représentatif de l’ensemble, entre le rock anglais et les mélodies sud-américaines. La voix du chanteur Riccardo Salvini, Petardo pour les intimes, est cassée et granuleuse, pourtant enfouie sous une reverb poussée.

Groupe de l’espace

“Nadir” est le successeur de “Zenith” (2018), suite logique puisque “nadir” en Arabe est l’opposé du zénith. Les membres du groupe le répètent : leur musique est une forme d’échappatoire, jusqu’à vouloir s’envoyer dans l’espace. Un peu comme le suggère “Horoscopic (Saturn Returns)”, planant, spatial. Les paroles sont également équivoques; une planète qui brûle et une envie de prendre la fuite.

Le tout repose sur des pulsations, qui leur permettent de mêler différentes cultures. En découle un style de musique tripant, qui invite à danser sur des sons répétitifs, des mélodies rapides qui vont vous faire travailler le cardio. Objectif : partir à la traversée des différentes cultures pour créer quelque chose de nouveau, de vibrant.

Le psycho tropical beat, il fallait l’oser. Indianizer nous confirme que le mariage improbable entre rock garage, psyché et notes tropicales a tout pour plaire. Travail astucieux entre rythmes et mélodies, “Nadir” est l’invitation à voyager.

Informations

Label : Edison Box Records
Date de sortie : 18/10/2019
Site web : www.facebook.com/indianizer

Notre sélection

  • Horoscopic (Saturn Returns)
  • Sin Cleopatra
  • Aya Puma

Note RUL

 4,5/5

Ecrire un commentaire