ChroniquesSlideshow

IDLES – Ultra Mono

Il est coutume de parler de l’étape difficile du deuxième album. En réalité, il s’agit de l’étape difficile de “l’album d’après”. Celui qui vient après la consécration. Un.e artiste, un groupe, après des années de dur labeur, arrive enfin sur le devant de l’affiche sans qu’on ait pu le prédire. Et puis soudainement, tous les regards se tournent vers eux. De surprise inattendue, l’événement doit venir d’eux. Et cela change tout.

This Means War

Dans la note d’intention attachée au disque, Joe Talbot, leader et frontman d’IDLES parle de cette fin de cycle suite au succès retentissant de “Joy As An Act Of Resistance” (2018). Il évoque ce moment, sûrement vécu par d’innombrables artistes, où on ne s’appartient plus. Où ce que l’on dit, ce que l’on fait, on ne le fait plus pour nous. Et pour IDLES, la problématique est réelle. Comment une formation, dont la pertinence se trouve dans sa capacité à (en)chanter la réalité, continue de taper juste quand la réalité n’est plus le quotidien ? Peu importe les efforts, IDLES n’est plus ce groupe où le guitariste est orthodontiste.

L’effet miroir

Ainsi, le message est forcément moins fort. La surprise passée déjà et puis surtout, on perd un peu ce facteur X qui rend des paroles simples si touchantes. Attention, Joe Talbot est toujours un excellent parolier mais un léger sentiment de redite survient. Il y a bien “Carcinogenic” qui adopte un point de vue pas encore exploré. Ou “Grounds” dont la rage contenue montre un groupe qui a murit et ne jette plus forcément toutes ses forces dans la bataille pour vaincre.

I am I

Mais réduire “Ultra Mono” à une déception serait trop simple. IDLES se caractérise par sa sincérité à toute épreuve. Alors face à cette situation où les Anglais ont forcément dû sentir leur fraicheur leur échapper, ils y remédient en proposant un album où les concepts vont et reviennent. Comme des mantras, comme une bible de valeurs. Et parfois, la vulnérabilité de la démarche se trouve sublimée. Au détour d’une phrase, au détour d’une ligne de guitare vrombissante dans “War”, au détour d’un travail rythmique tout à fait réjouissant. IDLES est humain, et l’humain c’est beaucoup et peu à la fois. IDLES c’est une petite chose qui nous fait beaucoup avancer.

Informations

Label : Partisan Records
Date de sortie : 25/09/2020
Site web : www.idlesband.com

Notre sélection

  • Grounds
  • The Lover
  • Carcinogenic

Note RUL

 3,5/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire

Nathan Le Solliec
LE MONDE OU RIEN