ChroniquesSlideshow

Hozier – Wasteland, Baby!

Quatre ans après le succès de son premier album et de son tube “Take Me To Church”, Hozier est de retour avec “Wasteland, Baby!”. A l’exception d’un EP sorti en septembre 2018, les années qui se sont écoulées sans que le chanteur n’ait sorti de nouvelle musique font de son retour l’un des plus attendus. C’est avec un univers créatif et un opus complet en tout sens que Andrew Hozier-Byrne, de son vrai nom, fait son comeback.

Hozier a pris son temps mais ne s’est pas vraiment réinventé pour autant. Aucun gros changement de style à relever, mais cela n’empêche pas l’Irlandais de confirmer son talent. Avec une voix plus puissante que jamais et avec une confiance qu’il n’avait pas forcément il y a quelques temps, le chanteur a créé un disque sensible et fort à la fois, avec des influences de tous horizons en mêlant soul, folk et rock.

Même si le monde va mal, s’il y a de l’amour on peut s’en sortir : voilà le message que transmet le musicien avec ses quatorze titres très réussis. Cela peut sembler un peu niais au premier abord mais il est très bien délivré, ce qui en fait une réussite. Même si l’ensemble a un côté plus positif que le précédent, il n’en reste néanmoins assez sombre dans les textes et dénonciateur.

Cela commence avec “Nina Cried Power” (que les fans connaissent déjà bien car repris du dernier EP) : “Power has been cried by those stronger than me / Straight into the face that tells you to rattle your chains”. Ce duo avec Mavis Staples est un morceau soûl où l’Irlandais montre l’étendue de sa puissance vocale. Il en profite pour rendre hommage à de grands noms de la musique dont John Lennon et James Brown.

“Almost (Sweet Music)” est plus nuancé avec la légèreté de la guitare et son côté pop, “Movement” est délicat, “No Plan” a un son plus rock avec sa ligne de basse, “Nobody” ressemble plus à un hit avec sa mélodie entraînante, “To Noise Making (Sing)” fait penser au répertoire de George Ezra et “As It Was” et “Wasteland, Baby!” sont bien plus folks et intimistes. De quoi faire plaisir aux fans du chanteur.

Ce nouvel album trouve un équilibre entre positivité et noirceur. Toujours mélodieux, entre force et douceur, le chanteur a beaucoup travaillé son retour. L’attente en valait la peine. Avec “Wasteland, Baby!”, Hozier confirme sa place sur la scène musicale avec un univers intelligent et parfois surprenant.

Informations

Label : Universal Music / Barclay
Date de sortie : 01/03/19
Site web : www.hozier.com

Notre sélection

  • Nina Cried Power
  • As It Was
  • Would That I

Note RUL

 4,5/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire