ChroniquesSlideshow

Hollywood Undead – New Empire, Vol. 1

Hollywood Undead revient avec un sixième album studio “Empire, Vol. 1”, annoncé comme la réinvention de son son. Challenge relevé ?

La quête d’un nouveau son

Le successeur de “Five” (2017) s’oriente vers un instrumental plus explosif, plus lourd et teinté d’électro. La volonté de renouer avec l’énergie rock et rester dans un dynamisme plus affirmé se sent dans chaque titre. La basse est mise en avant, alliée à des beats modernes à la manière de FEVER 333 ou Ho99o9 comme sur “Killin It”.

“Time Bomb” et son refrain très catchy, présente des passages plus poussés avec une fougue dont la véhémence ne faiblit jamais. “Heart Of A Champion” apporte une dose de groove avec ses couplets. Le flow du rap est d’une fluidité encore jamais atteinte pour le groupe.

La production met mieux en avant les voix. Des voix dont l’expression est plus travaillée, jouant sur les nuances pour traduire différentes intensités d’agressivité ou de rage. Un virage déjà amorcé sur des morceaux comme “Pray (Put Them In Dirt)” sur le précédent disque.

Des influences un peu trop présentes

Les refrains de titres comme “Enemy” ou “Already Dead” rappellent un peu trop Linkin Park. Le début de “Upside Down” sonne comme du Bring Me The Horizon, “Time Bomb” plagie presque FEVER 333 et que dire de “Nightmare” et ses lignes de rap qui sonnent comme une imitation d’Eminem.

Si l’intention était de réimaginer la musique du quintette, le résultat ressemble beaucoup à un patchwork d’extraits de productions d’autres artistes. Les influences ne sont pas assez digérées et les morceaux manquent de personnalité. Le quintette use et abuse de formules trop entendues sans arriver à réellement se démarquer.

Des invités qui sauvent un peu la mise

“Upside Down” et son featuring avec Kellin Quinn de Sleeping With Sirens fonctionne bien. Le refrain reste vite en tête et la voix de Quinn donne des lignes de chants qui enrichissent la base d’Hollywood Undead. La partie instrumentale arrive à bien mêler les différentes sonorités pour un rendu réussi.

“Second Chances” est le fruit d’une collaboration avec Benji Madden, chanteur de Good Charlotte. La voix de Benji permet de toucher un autre registre émotionnel. Le thème choisi est très cohérent avec ce que défend Good Charlotte et malgré un côté un peu mielleux le morceau apporte une variation bienvenue dans cet album.

Hollywood Undead peine à surprendre avec ce sixième album. L’énergie est toujours présente, l’évolution est réelle, mais le résultat est quelque peu décevant.

Informations

Label : BMG
Date de sortie : 14/02/2020
Site web : www.hollywoodundead.com

Notre sélection

  • Upside Down
  • Second Chances
  • Time Bomb

Note RUL

 3,5/5

Ecrire un commentaire

Marion Dupont
Engagée dans la lutte contre le changement climatique le jour, passionnée de Rock et de Metal le soir !