ChroniquesSlideshow

Hangman’s Chair – Bus De Nuit

Prenons la route avec le nouvel EP des Français d’Hangman’s Chair, “Bus De Nuit”. Un nouveau cru, entre deux albums, afin de nous faire patienter en attendant le successeur du fabuleux “Banlieue Triste” (2018). Depuis, Hangman’s Chair enchaîne et déchaîne les passions.

De nombreux splits, notamment avec Acid Deathtrip, et plusieurs dates en compagnie du groupe Zeal & Ardor auront permis au groupe d’agrandir son public. Une nouvelle signature sur le label Spinefarm Records, une tournée américaine de plusieurs mois lancée par Psycho Las Vegas. Et que dire de la collaboration éphémère avec les géniaux Regarde les Hommes Tomber pour la Major Arcana de Redbull ? Incroyable. Depuis quelques temps Hangman’s Chair rayonne et illumine.

Un EP morose

“Bus De Nuit” est un EP quatre titres, crasseux, moite, sombre. Il reprend tous les codes que l’on aime du groupe. Un sludge doom rock à nous en donner des frissons. La voix de Cedric est toujours aussi ténébreuse. Un chant puissamment émotionnel, claquant. Un phare dans une nuit trop sombre et froide. Les parties guitares sont encore plus aériennes que sur les autres albums. Toujours aussi tortueuses, mais plus planantes que jamais.

En juillet dernier, les musiciens dévoilaient un premier extrait inédit “Lost Brothel” qui annonçait la couleur. “Sleeping On The Ground”, deuxième inédit, ne transgresse pas à la règle d’Hangman’s Chair. Avec ces deux titres, ils nous emmènent sur les chemins décadents des amours ratés et malheureux. Une banlieue sale et remplie de froideur.

Hangman’s Chair nous surprend

Sur cet EP, deux remix étonnants qui ne perdent pas pour autant cette atmosphère humide, lourde, lugubre. Et ce n’est pas la piste finale “Minuit (Screwed Chopped Remix)” qui nous fera dire le contraire. 
Le flanger donne un effet urbain métallique. La reverb’ sur la caisse claire, est comme à son habitude, bien présente et nous enveloppe dans cette atmosphère étrange, dérangeante presque. À l’image d’une ville en crise dans laquelle on se promène tard la nuit.

Et puis, ce retour dans les années 80 obscures, grâce au remix de Cloud sur “Negative Male Child” qui ferait presque penser à un morceau de The Black Queen.

Cet amas de désespoir, perdition et déchéance est, malgré tout, lumineux. Hangman’s Chair met des mots sur les maux. Il souligne les névroses et états d’âme d’une génération en perdition. Dénonçant cette société crasse, la vie banlieusarde hasardeuse.

“Bus De Nuit” est un voyage joliment mélancolique, à écouter à chacun de vos trajets moroses, et pas que.

Informations

Label : Spinefarm Records
Date de sortie : 04/10/2019
Site web : hangmanschair.bandcamp.com

Notre sélection

  • Sleeping On The Ground
  • Negative Male Child
  • Minuit

Note RUL

 4/5

Ecrire un commentaire