ChroniquesSlideshow

Half Moon Run – A Blemish In The Great Light

Ca faisait quelques temps que l’on n’entendait plus parler des garçons de Half Moon Run. Les Montréalais reviennent avec leur troisième album, après quatre ans de travail. “A Blemish In The Great Light” s’écoute plusieurs fois et se redécouvre, dans toutes ses nuances.

L’équilibre parfait

Le début d’album a des sonorités folk, voire même parfois psyché. On retient entre autres “Favorite Boy”, l’un des singles du disque, avec un rythme typiquement indie, accompagné de claviers rêveurs. Dès le début, le ton est donné : l’ensemble est un mélange des influences indie folk des débuts vers de nouveaux horizons plus rock, plus country, voire même parfois plus psyché.

Mais pas d’inquiétude, on retrouve toujours la patte de Half Moon Run ! “Flesh And Blood”, entre autres, est l’archétype des chansons folk à la guitare/voix. Les mélodies si efficaces sont toujours bien là, mais le tout semble plus perfectionné. A l’image de la ballade “Black Diamond”, le groupe sait faire rêver avec ses guitares. De manière générale, l’écriture de “A Blemish In The Great Light” semble plus authentique. C’est d’ailleurs ce qu’explique le groupe : une écriture plus honnête et un album dont ses membres sont particulièrement fiers.

En pleine évolution

Trois ans de travail, c’est aussi parce que le quatuor voulait se retrouver au calme. Alors revient un groupe beaucoup plus sûr de lui, entre nouvelles sonorités et expérimentations. “Razorblade”, milieu d’album de sept minutes, est parfaitement à l’image de l’état d’esprit de ce disque. Un début de chanson très propre à Half Moon Run, qui dérive vers des sons beaucoup plus nouveaux, aux limites du metal suivant la voix du chanteur, plus poussée, un peu cassée. Un très très beau morceau.

Le reste de l’ensemble continue sur cette lancée, avec “Undercurrents”, un morceau uniquement au piano qui invite à se laisser emporter par les mélodies. Puis intervient “Jello On My Mind”, chanson plus rock et plus légère. On fredonne très vite le refrain, le titre se terminant sur des sons entre psyché, rock et folk. “A Blemish In The Great Light” se termine en apothéose, qu’on aurait aimé voir arriver plus vite.

Half Moon Run surprend avec un ensemble de titres tout en expérimentation et maturité, à découvrir patiemment. L’album est un exercice d’équilibriste entre folk et nouveaux genres. Défi réussi, “A Blemish In The Great Light” est le parfait retour de Half Moon Run !

Informations

Label : Glassnote
Date de sortie : 01/11/2019
Site web : www.halfmoonrun.com

Notre sélection

  • Razorblade
  • Favorite Boy
  • Jello On My Mind

Note RUL

 4/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire